A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 progrès technologiques militaires

Aller en bas 
AuteurMessage
DR LECTER
Admin
Admin
avatar

Messages : 792
Date d'inscription : 15/05/2011
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille Militaire Terre Ordre Armée Médaille de l'Air Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille sans Chevron Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: progrès technologiques militaires   Mar 27 Mai - 12:32

Citation :
Les sous-marins nucléaires ne pourront plus se cacher

La technologie permettra bientôt de détecter les réacteurs nucléaires. Quand ? C'est toute la question, cruciale pour l'avenir de la dissuasion.

Le prochain débat sur les affaires militaires françaises concernera les forces nucléaires stratégiques. Les discussions sur leur modernisation ont déjà commencé en coulisse. Elles portent notamment sur la poursuite du programme de simulation des essais à l'aide du laser mégajoule et sur la modernisation du missile ASMP-A emporté par les Rafale dans leur mission nucléaire. La construction du premier sous-marin nucléaire lanceurs d'engins (SNLE) de troisième génération est envisagée à partir de 2020, et à la même époque, les actuels missiles M-51 seront rénovés pour emporter un troisième étage plus lourd, permettant une portée plus longue. Un rapport sénatorial de juillet 2012 expliquait que "les options possibles pour les missiles des années 2050-2060 devraient donc être étudiées avant de figer l'architecture du SNLE de troisième génération (SNLE 3G) vers 2015". En décembre dernier, la loi de programmation militaire précisait que celle-ci serait le cadre "du lancement des travaux d'élaboration du sous-marin nucléaire lanceur d'engins de troisième génération et du lancement du développement de la future version du missile M 51 (M 51.3)". À ce jour, les vulnérabilités les plus connues des sous-marins concernent leur détection acoustique, que l'on "évite en rendant les sous-marins de plus en plus discrets". 

Vulnérabilité de l'arme "ultime" ?

Or, le délégué général pour l'armement (DGA), l'ingénieur général Laurent Collet-Billon, a fait état le 30 avril, en termes sibyllins, d'une percée technologique qui pourrait changer la donne. Auditionné par la commission de la Défense de l'Assemblée nationale, il a levé le voile sur un secret jusqu'alors bien gardé : "Les particules émises en nombre ridiculement faible par les réacteurs nucléaires embarqués seront peut-être un jour détectables dans les conditions tactiques." En d'autres termes, quand ils se trouvent dans les abysses, les SNLE ne jouiraient plus de cet avantage crucial de l'invisibilité, donc de l'invulnérabilité qui est leur meilleure protection. Une perspective d'autant plus inquiétante que la technostructure politico-militaire française envisage sérieusement de supprimer la composante aéroportée pour faire reposer la stratégie de dissuasion sur les seuls sous-marins. De la triade stratégique de naguère, qui comptait aussi les missiles du plateau d'Albion, la dissuasion passerait dans cette hypothèse à une composante unique : les sous-marins. Sauf qu'il y a un problème, que Laurent Collet-Billon n'a pas évoqué par hasard. Il a choisi de lever, pour les députés, un coin du voile qui recouvre la possible détection de particules connues depuis les années 1930, les antineutrinos. Les réactions nucléaires dans un réacteur en produisent des milliards, la particularité de ces antineutrinos étant que rien ne peut les arrêter. Ni l'eau ni la roche, rien. Mais il était jusqu'à présent quasi impossible de les détecter. Or, des progrès récents permettent d'envisager ce repérage des antineutrinos, à tel point que l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) a lancé voilà dix ans des études visant à la mise au point de méthodes de détection à distance de l'activité d'un réacteur nucléaire. Et les travaux progressent vite, y compris en France. On mesure le progrès qu'une telle avancée permettrait, en rendant possible, par exemple, le contrôle d'une activité illicite. Ou des déplacements d'un sous-marin en plongée. 

Pas de conséquence durant le siècle à venir

Pour étudier ces particules, le Commissariat à l'énergie atomique a lancé en 2009 l'expérience Double Chooz, installée à proximité de la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes). Il s'agit d'un programme scientifique qui pèche par les dimensions énormes du détecteur, comparables à celles d'un petit immeuble. Les amateurs liront avec intérêt la thèse du chercheur Antoine Collin sur le sujet. En juillet 2013, une autre expérience de taille beaucoup plus modeste a donné ses premiers résultats. Installé à Saclay, dans la région parisienne, le détecteur Nucifer a été développé par le CEA, le CNRS et le Max Planck Institut für Kernphysik pour évaluer la pertinence d'un détecteur d'antineutrinos de petite taille et bon marché pour une application éventuelle à la non-prolifération. Pour cet expert en la matière que nous avons consulté : "Cet outil est conçu pour prendre les proliférants la main dans le sac." Et les sous-marins nucléaires en plongée ? La question ne consiste plus aujourd'hui à savoir s'il sera possible de les détecter, mais quand. À la marine nationale, où le sujet est sous le boisseau, on estime que "cette question n'est pas d'actualité et n'aura pas de conséquence opérationnelle durant le siècle à venir". Mais les Français préparant aujourd'hui la force de dissuasion nucléaire qui sera en oeuvre dans une quarantaine d'années, cette interrogation sur la vulnérabilité de l'arme "ultime" de l'arsenal français est on ne peut plus légitime. Sur son site web, le labo APC de l'université Paris-Diderot/CNRS explique : "La détection des antineutrinos par les moyens développés par les physiciens ouvre des perspectives plus vastes. Ainsi, il est possible, en y mettant les moyens, de détecter des sous-marins (nucléaires s'entend) dans un rayon d'une vingtaine de kilomètres autour de points sensibles. La forme du signal renseigne sur sa vitesse et sa distance."

Un détecteur de la taille d'un iceberg

Les réserves et les conditions mises par Laurent Collet-Billon au succès éventuel de tels moyens de détection ne sont pas des formules oratoires. À ce stade, il est encore bien tôt pour envisager - au moins en France - une détection des submersibles. Un bon connaisseur du dossier nous a expliqué que "détecter un sous-marin sera possible un jour si le détecteur se trouve à moins d'un kilomètre du navire. Et il faudra que ce détecteur contienne mille tonnes de matière sensible. Dans l'absolu, c'est possible. Dans l'immédiat, certainement pas !"À l'état-major de la marine, on confirme n'avoir "aucune inquiétude sur la sécurité des sous-marins nucléaires, y compris ceux de l'avenir. Un détecteur pourrait éventuellement fonctionner avec une installation fixe, mais les réacteurs du sous-marin sont mobiles, beaucoup moins puissants que ceux d'une centrale à terre tout en n'utilisant qu'une petite partie de leur capacité. Nous estimons que le jour où l'on pourra remorquer sur la mer un détecteur de la taille d'un iceberg, il sera temps d'évoquer la question !"Une chose est sûre : à ce stade, nous n'avons rencontré au cours de notre enquête que de très rares interlocuteurs connaissant et acceptant de discuter de ce sujet. Dans le monde politique, cette question n'a jamais été abordée dans un rapport parlementaire, et aucun membre de l'exécutif n'a jamais évoqué cette question pourtant cruciale pour l'avenir de la dissuasion. 

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/les-sous-marins-nucleaires-ne-pourront-plus-se-cacher-27-05-2014-1828226_53.php


_________________
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Mar 3 Juin - 19:43

Michelin crée le premier pneu "anti-mines" au monde



Citation :
A l'occasion du prochain salon EuroSatory, qui se tiendra à Paris du 16 au 20 juin, Michelin présentera sa toute dernière innovation : le pneu "anti-mine" unique au monde.


Nom de code LX PSI 710/75 R34... Autrement dit le dernier né de la gamme militaire des pneus Michelin. Et non des moindres. Il s'agit tout simplement, du seul pneu au monde capable de rouler sur des mines sans les déclencher ! Conçu en réponse aux besoins de l’armée Française et en collaboration avec le constructeur MBDA, ce pneumatique hors du commun présente plusieurs particularités.
Monté sur un engin dont le poids dépasse pourtant les 7,5 tonnes, il applique une pression de contact au sol plus faible que celle du pas d’un homme. " Capable de sécuriser des terrains minés sans déclencher les charges, le pneumatique « anti-mines » est une innovation majeure en termes de mobilité, insiste Christophe Corvaisier, responsable marketing et ventes militaires pour l'Europe. Il va pouvoir sauver des vies car les mines sont des armes extrêmement meurtrières à la fois pour les militaires et pour les civiles".
Monté sur un engin spécialisé à l'aspect futuriste - le SOUVIM II (Système d’OUVerture d’Itinéraires Minés), il permet de parcourir des zones minées sans déclencher les systèmes de détection. " Un véhicule blindé de reconnaissance applique une pression au sol de 5 kg/cm2. Equipé des pneumatiques « anti-mines » d’un poids de 200 kilos par pneu, le SOUVIM II, qui pèse environ 7,5 tonnes, applique une pression au sol inférieure à celle d’un être humain de 80 kilos en marche, et encore même inférieure à celle d’un lapin de 2,5 kilos !", précise le numéro 1 mondial du pneumatique.

Dix ans de recherche

Cet engin, chaussé de Michelin permet ainsi de déminer un itinéraire sur une longueur pouvant atteindre 150 kilomètres par jour à la vitesse moyenne de 20 km/h. Une avancées '"autant plus appréciable que ces pneumatiques « anti-mines » ont la capacité de passer sur les mines plates sans être détectés et de se déformer autour des capteurs des mines plot sans les activer.
"Cette prouesse technologique est le fruit de dix ans de recherche et de développement, poursuit Christophe Corvaisier. Elle couronne un savoir-faire unique dans le monde des pneumaticiens, car ce pneumatique est entièrement fabriqué à la main par des opérateurs extrêmement expérimentés, selon un procédé complexe".
Ce pneu « anti-mines », destiné à équipé en exclusivité le SOUVIM II, sera vendu dans le monde entier, sans aucune exclusive, à l'exception de la vingtaine de pays sous embargo militaire.

http://www.scoop.it/t/defense-news

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
habiban
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 845
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2012
Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Dim 12 Oct - 15:06

Citation :
La Marine US s'équipera de vedettes rapides robotisées (médias)


Citation :
La Marine américaine annonce pouvoir s'équiper prochainement de vedettes rapides robotisées qui navigueront sans équipage et seront télécommandées à partir d'un poste de contrôle situé à distance, rapportent dimanche les médias américains.

La technologie pour ces vedettes CARACaS (Control Architecture for Robotic Agent Command and Sensing) a été empruntée aux robots martiens de la NASA.

Dimanche, le Pentagone a publié un compte-rendu des exercices lors lesquels 13 vedettes rapides robotisées ont patrouillé les côtes américaines, assuré la protection d'un navire et intercepté une embarcation "suspecte".

"Dorénavant, nous avons toutes les raisons de nous servir de ces systèmes robotisés télécommandés", a déclaré Matthew Klunder, amiral de la Marine US. Selon lui, le trait particulier de cette technologie est qu'elle est plus autonome et ne demande pas une surveillance permanente de l'homme, à la différence de drones. Il suffit de programmer le cap et la vedette le suivra automatiquement, en contournant tous les obstacles

http://fr.ria.ru/defense/20141005/202614419.html
Revenir en haut Aller en bas
habiban
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 845
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2012
Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Lun 3 Nov - 21:32

Citation :

La Norvège est sous le feu des critiques en raison du développement par son ministère de la Défense de missiles capables d'identifier une cible et de tirer sans intervention humaine. Des ONG s'inquiètent du futur de ces "robots tueurs".

probablement ça", a-t-il estimé avant d’ajouter : "Avec l'intelligence artificielle, nous invoquons un démon".Les innovations technologiques de l’armée norvégienne inquiètent. Plusieurs ONG et personnalités politiques critiquent ouvertement le développement de missiles partiellement autonomes, plus communément appelé des "robots tueurs".


Ce système d’armement, chargé sur des avions de combat, a la particularité de pouvoir identifier une cible puis prendre la décision de tirer sans intervention humaine.

Un système qui hérisse la Ligue norvégienne de la paix. Dans un article publié sur le site scandinaveThe Local, elle estime que cette technologie pourrait enfreindre les lois internationales. Elle pose en effet de sérieuses questions: "Que se passe-il lorsque l’être humain n’est plus présent sur le champ de bataille et que les machines sont les seules à faire le travail ? Qui sera responsable si le missile fait des erreurs ?". L'ONG affirme avoir alerté tous les partis politiques norvégiens depuis l’annonce, au printemps, d’un contrat de 330 millions de dollars conclu entre le gouvernement et la compagnieKongsberg pour concevoir ces missiles d’un nouveau type.

Une campagne a également été lancée pour "stopper les robots tueurs", mais sans grand effet pour le moment.
Des soldats sans âme ?
Le projet de l'armée norvégienne n'inquiète pas seulement sur le territoire national. Christof Heyns, le rapporteur spécial de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, se montre aussi préoccupé par ce système d’armement. Il souhaite la mise en place d’un moratoire sur le développement de cette technologie. "Nous avons vu au cours de la dernière décennie que la distance entre le soldat et sa cible augmente. Mais ce que nous voyons aujourd’hui c’est que l’armement devient le guerrier. La Norvège est un grand exportateur d’armes. Il faut donc être très attentif à ces questions éthiques", a-t-il ainsi résumé auprès de The Local.

Plusieurs pays sont déjà sur les rangs pour acquérir cette technologie, affirme le site Business Insider : "En juin, l’Australie a été l’un des premiers États à faire part de son intérêt pour ces missiles, tout comme le Japon et la Corée du Sud".

"Invoquer un démon"Ce système représente donc un enjeu économique de taille pour Oslo. La ministre de la Défense refuse de mettre en suspens ce projet. Interpellée à ce sujet lors d’un débat parlementaire, elle a botté en touche. "Il serait inopportun d’interdire le développement des robots tueurs. 

Il est aujourd’hui difficile de savoir ce que recouvre cette notion. Il n’y a actuellement aucune technologie qui puisse vraiment recevoir ce qualificatif", a-t-elle assuré, comme le rapporte "Le Monde".
Pour autant, cette question attise chaque jour un peu plus des craintes. Bien au-delà de la Norvège et du secteur de la défense, de grands noms de l’univers des nouvelles technologiques ont fait part de leur inquiétude. 

Ainsi, lors d’une conférence au Massachusetts Institute of Technology, le 24 octobre dernier , Elon Musk, le cofondateur de Paypal et Tesla, a notamment lancé une mise en garde alarmiste. "Je pense que nous devrions être très prudents à propos de l'intelligence artificielle. Si je devais miser sur ce qui constitue notre plus grande menace existentielle, ce serait 

http://www.france24.com/fr/20141028-norvege-missile-robots-tueurs-danger-militaire-nouvelle-technologie-armement/?aef_campaign_date=2014-10-28&aef_campaign_ref=partage_user&ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_linkname=editorial&ns_mchannel=social&ns_source=twitter
Revenir en haut Aller en bas
habiban
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 845
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2012
Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Ven 9 Jan - 16:37

Qu'y-a-t-il dans ces encombrant sacs marins?
Citation :



http://cdnmo.coveritlive.com/media/image/201501/phpkb0z2g67view.jpg
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Ven 9 Jan - 17:09

fusille de sniper normalement

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
habiban
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 845
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2012
Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Lun 2 Mar - 19:07

Citation :
La société allemande Rheinmetall a dévoilé une nouvelle mise à jour pour son système de leurre MASS: Le off-board réflecteur en coin (OCR) avec des capacités avancées contre les missiles anti-navires modernes. Deux tubes de lancement de ROC peuvent être montés sur-dessus d'une unité de masse. Ils déploient des leurres radar qui simulent la signature radar du navire. Les leurres sont fabriqués par Airborne Systems.


Cette nouvelle option de MASS peut remplacer chaffs et est conçu pour vaincre même les développements les plus up-to-date de dans antinavires autodirecteurs de missiles RF, y compris ceux équipés paille discerner algorithmes (un represenntative Rheinmetall mentionné le C705 de la Chine comme un exemple). Selon Rheinmetall, MASS est le numéro un système de contre-mesure navale du monde, la protection fiable de combat de surface de missiles anti-navires avancés ainsi que les menaces asymétriques dans les milieux littoraux. La dernière version de MASS est exposée à IDEX 2015. Englobant l'éventail complet des menaces aériennes navale et de guerre anti-sous-marin, MASS offre maintenant de nouvelles fonctionnalités telles que une onde millimétriques (OMM) capacité de leurre, le capteur MMW SME100 + pour MMW anti- détection de missiles de croisière ainsi que l'off-board coin réflecteur et leurre acoustique CANTO pour la défense anti-torpille. Ces capacités ont été développées en collaboration avec différents entrepreneurs de la défense. Le sélectionnée MASS thhe UAE Marine système de contre-navale pour ses classes Baynunah, Falaj 2 et Abu Dhabi de navires.

http://www.navyrecognition.com/index.php?option=com_content&task=view&id=2434

_________________
La vie est un sommeil , l'amour en est le rêve ,
Et vous aurez vécu , si vous avez aimé." Alfred de Musset
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   Sam 6 Juin - 20:40

Kameleon, la caméra qui filme de jour comme de nuit, récompensée par le prix « Ingénieur général Chanson »







Citation :
Voir en couleur malgré une obscurité totale pouvait jusqu’à présent relever de la science fiction… Pourtant, les travaux de deux ingénieurs de la société corrézienne Photonis ont permis de réaliser de prodige avec la caméra couleur à très bas niveau de lumière CMOS Kameleon.


Lire la suite  Arrow http://www.opex360.com/2015/06/05/kameleon-la-camera-qui-filme-de-jour-de-nuit-recompensee-par-le-prix-ingenieur-general-chanson/

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: progrès technologiques militaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
progrès technologiques militaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Histoire & Armements Internationaux :: Armements & Matériels Militaires-
Sauter vers: