A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Houari Boumédiène

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Houari Boumédiène   Sam 1 Oct - 1:39


_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Sam 1 Oct - 4:06



_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Sam 1 Oct - 4:10



poste par د. يحي الشاعر

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Sam 1 Oct - 4:11


_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Sam 1 Oct - 4:13


j aime bien cette photo

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
benevole
notre ami Ben
notre ami Ben
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 21/09/2011
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille Militaire Terre avec Citation Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire deux citations Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Lun 10 Oct - 8:31



Revenir en haut Aller en bas
PGM
HDT
HDT


Messages : 4
Date d'inscription : 22/11/2011

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Lun 28 Nov - 15:41

Citation :

Dialogues avec Boumediène

Par Paul Balta
Le soulèvement d'octobre 1988, la montée de la vague islamiste,
l'assassinat de Mohamed Boudiaf, la guerre civile larvée qui tétanise
l'Algérie ne peuvent que m'inquiéter en tant que Français et
Méditerranéen. Néanmoins, cette situation m'interpelle plus
particulièrement en raison des fonctions que j'ai assumées dans ce
pays en tant que correspondant du journal Le Monde, de 1973 à
1978. J'ai sillonné en tous les sens ce territoire de même que celui
des pays voisins, de la Libye à la Mauritanie; je me suis entretenu
longuement avec tous les chefs d'Etat (50 heures de tête à tête avec
Houari Boumediène!), avec les responsables, les opposants,
l'homme de la rue. A mon retour en France, j'ai été nommé chef de
la rubrique Maghreb mais j'ai également continué à "couvrir" l e
Proche-Orient dont j'étais au départ spécialiste.
Avant même qu'on me pose des questions, je m'étais interrogé: à
l'époque, la dérive algérienne (périodiquement annoncée par les anciens
partisans de l'OAS) était-elle prévisible? Ai-je ignoré des faits, majeurs
ou non, qui ont pu contribuer à l'avènement de la situation qui prévaut
actuellement? Comme il est toujours facile de récrire l'histoire et de dire,
après coup, "je l'avais prévu", j'ai passé en revue tous mes articles et j'ai
consulté mes carnets de notes. J'ai été étonné, par exemple, de constater
que j'avais parlé, en diverses circonstances, des islamistes (j'y reviendrai)
mais je ne m'en souvenais plus; il est vrai qu'ils représentaient alors un
courant intellectuel plutôt marginal.
A mon arrivée, les seuls souvenirs vécus que j'avais de l'Afrique du
Nord, comme on disait avant l'indépendance, en 1962, remontaient à un
voyage de six semaines que j'avais fait en voiture d'Alexandrie à Paris,

en août-septembre 1964. Natif d'Egypte — premier Etat-nation du
monde — une évidence s'est rapidement imposée à moi: les grandes
dynasties musulmanes (Aghlabides, Fatimides, Zirides, etc, d'une part,
Almoravides, Almohades, Mérinides, etc, d'autre part) ont fleuri en
Ifrikiya (Tunisie/Tripolitaine) et au Maroc; le Maghreb central qui
correspond, agrandi par la colonisation française, à l'Algérie
contemporaine a été moins bien loti (Rostémides de Tahert,
Hammadites) de sorte que le pouvoir central, quand il a existé, a
toujours été moins fort que les puissances tribales. Ces réalités
historiques de même que le rôle joué par les schismes kharéjite et chiite
après la conquête arabe m'ont aidé à comprendre bien des phénomènes
qui ont marqué l'Algérie depuis 1962.1
J'ai fait la connaissance du président Boumediène à la veille du IVe
"sommet" des non alignés à l'occasion d'une interview (Le Monde du 5
septembre 1973). La presse française le présentait généralement comme
un "moine soldat", austère et rugueux. J'ai découvert qu'il n'était pas que
cela; il avait la passion de l'Etat (sans doute parce que ce dernier avait été
inexistant ou défaillant, sauf peut-être sous Abdel-Kader), une vision du
monde et était capable d'humour. J'ai noté aussi que c'était un lecteur
assidu et vigilant du Monde; il avait en particulier remarqué une série
d'articles, "les études arabes en France"2, dont j'avais repris l'essentiel
dans La politique arabe de la France3, qu'il avait lu.
On m'avait expliqué qu'il accordait ses interviews officielles dans "la
langue nationale". Je lui avais dit que cela ne me dérangeait pas, mais
que j'avais appris au Collège Saint Marc, un arabe classique, un peu
archaïque, qui ignorait superbement le vocabulaire économique. Il
commenta: "Hélas, hélas, et depuis, ça n'a pas changé dans le monde
arabe". Il ajouta qu'il appréciait mes écrits: "Vous faites comprendre le
monde arabe de l'intérieur; vous formulez souvent des critiques mais
sans ironiser et sans dénigrer." Puis, après un silence: "Vous avez
beaucoup fait pour la culture arabe et pour notre dignité. Nous avons
commencé cet entretien en français, nous continuerons donc en
français". Et il en fut ainsi par la suite. Cela ne manquait pas de
panache.
Depuis la victoire du Front islamique du salut aux élections
municipales et régionales de juin 1990, j'ai vu se multiplier les analyses
sur les erreurs du "parti-Etat FLN" depuis 1962 et sur le "FIS, fils du
FLN". Elles ne manquent pas de pertinence mais je déplore leur
caractère globalisant. La réalité est bien plus complexe. En effet, la
fatalité islamiste n'était pas inscrite inéluctablement dans la gestion de
l'Etat; il y avait des différences fondamentales entre les projets de Ben
Bella, de Boumediène et de Chadli Bendjedid. La politique de
Boumediène comportait nombre de finalités louables mais a été prise au
piège, me semble-t-il, de l'histoire et de certaines contradictions. Je me
bornerai à quelques exemples.

Boumediène qui a souvent répété "le FLN est un corps sans âme"a
apporté un acharnement jacobin à "construire l'Etat". J'ai eu le
sentiment qu'il voulait, en quelque sorte, prendre une revanche sur
l'histoire, faire de la République algérienne la "dynastie prestigieuse"
qu'elle n'avait pas été dans le passé, la grande puissance maghrébine du
XXIe siècle. Il lui a fait jouer sur la scène internationale un rôle qu'elle
n'avait pas eu auparavant et qu'elle n'a pas retrouvé après sa mort, en
1978.
Problème d'hommes ou de structures? Il avait fait élire les
Assemblées populaires communales début 1967 (celles de wilayas en
1969); l'Assemblée populaire nationale a du attendre le 25 février 1977,
dix ans! Je l'avais interrogé sur les causes de cette attente. A chaque fois,
la même réponse: "La société n'est pas mûre. Il ne faudrait pas que
cette assemblée devienne la vitrine de nos contradictions et de nos
régionalismes". Aujourd'hui, l'Algérie n'a jamais été aussi proche de
l'implosion. Etait-ce prévisible il y a vingt ans?
Autre problème: l'arabisation. Après 132 ans de présence française,
elle était naturelle et légitime. Toutefois, la façon dont elle a été réalisée
soulevait bien des interrogations. Ce sont des thèmes auxquels j'ai
consacré plusieurs articles dont le premier a paru dans Le Monde du 24
janvier 1974.
Boumediène et son équipe avaient, bon an mal an, consacré 30 % du
budget de l'Etat à l'Education nationale et effectué une scolarisation
intensive. Celle-ci avait eu un effet immédiat qui avait impressionné tout
le monde: le nombre des écoliers algériens — un million à l'époque —
était dix fois plus important que dans l'Algérie française. En revanche,
les conséquences de l'arabisation ont été plus longues à être perçues.
Boumediène voulait faire de l'arabe "la langue du fer et de l'acier"5
et Mostefa Lacheraf, ministre de l'Education entendait rénover et
moderniser la pédagogie6. Toutefois, la grande majorité des enseignants
venait du Proche Orient; ils étaient généralement monolingues et peu
cultivés. La plupart des Egyptiens et beaucoup de Syriens étaient aussi
des Frères musulmans. Je m'en étais aperçu en bavardant avec ceux que
je rencontrais dans la rue; une enquête plus approfondie me l'avait
confirmé. J'en avais fait part au chef de l'Etat en lui demandant s'il
n'éprouvait pas des craintes pour l'avenir face à cette idéologie opposée à
celle véhiculée par le discours officiel et, à partir de 1976, par la Charte
nationale. Il avait marqué quelques agacements et clos le sujet par un "je
sais mais je n'avais pas le choix: il fallait arabiser".
Les Kabyles furent les premiers à prendre conscience que
scolarisation devenait synonyme d'arabisation au détriment de la langue
et de la culture berbères, et ce du vivant de Boumediène. Ce dernier
soulignait, à l'inverse, l'importance de la scolarisation pour les filles.
Comme je m'étonnais un jour qu'il ait mis sous le boisseau les héroïnes
de la guerre de libération, il m'avait répondu qu'elles avaient été en
avance sur les moeurs et la société et que "la vraie révolution ce sera les
dizaines de milliers d'adolescentes qui entreront à l'Université."
Argument séduisant et pertinent mais, jusqu'à sa mort, il a hésité à faire
rédiger un Code de la famille: celui adopté sous le régime de Chadli
bafouait les principes fondamentaux de la Constitution proclamant
l'égalité de l'homme et de la femme et était bien en retrait par rapport au
Statut personnel tunisien promulgué par Habib Bourguiba dès.... 1957!
Le chef du courant fondamentaliste francophone était Malek Bennabi
qui avait inventé le concept de "coloniabilité". Le titre d'un de ses livres,
Les conditions de la renaissance, résumait son projet; il avait d'ailleurs
écrit sur sa porte: "Nul n'entre ici s'il n'est ingénieur". Il est mort en
1973. Il y avait aussi les courants arabisants de Cheikh Sahnoun et
Abdelatif Soltani, l'Association Al Qiyâm (les valeurs) dissoute en 1970;
un an plus tard, le gouvernement avait créé, pour faire contrepoids, la
revue Al Açala (L'authenticité).
Les Ansars al Choura, les Défenseurs de la consultation, glissaient
de temps à autre un tract dans ma boîte aux lettres. Ils avaient vivement
réagi au discours prononcé par Boumediène au 2ème "sommet" de
l'organisation de la conférence islamique, à Lahore, en février 1974.
"Les expériences humaines, avait-il déclaré, dans nombre de régions du
monde, ont démontré que les liens spirituels, qu'ils soient islamiques
ou chrétiens, n'ont pu résister devant les coups de butoir de la pauvreté
et de l'ignorance, pour la simple raison que les hommes ne veulent pas
aller au paradis le ventre creux. C'est là le fond du problème. Un
peuple qui a faim n'a pas besoin d'écouter les versets. Je le dis avec
toute la considération que j'ai pour le Coran que j'ai appris à l'âge de
dix ans. Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples
ignorants de savoir, les peuples malades d'hôpitaux"7.
Riposte: "Les principes de l'islam sont sérieusement piétinés... Nous
constatons une baisse de la moralité publique, la dégradation des
moeurs, la corruption, le gaspillage, l'alcoolisme". Le tract réclamait
aussi une "constituante élue... qui ne soit pas en contradiction avec les
enseignements de l'islam". Je l'avais signalé dans une série de deux
articles du Monde, "Le Tournant socialiste en Algérie", fin 1974.8
Cela dit, ces associations plus ou moins clandestines me paraissaient
nettement moins bien structurées que le Mouvement de la tendance
islamique, en Tunisie; leur doctrine, moins élaborée, était assez
sommaire. En 1979, en rentrant de Téhéran où j'avais couvert pendant
plus de six mois la révolution iranienne, le journal m'avait envoyé en
reportage au Maghreb; je dois dire que l'onde de choc de la victoire de
Khomeiny et de l'intégrisme des mollahs m'avait paru plus visible et
plus nette en Tunisie et au Maroc, voire en Mauritanie, qu'en Algérie9.
Le premier coup d'éclat des islamistes (à part quelques poteaux
électriques sciés autour d'Alger, en 1976) a eu lieu en 1982, lorsque
plusieurs milliers de personnes, à l'heure de la prière à l'Université

d'Alger, ont adopté un "Bayân", Manifeste, en 14 points, condamnant
l'attitude anti-islamique du régime. Puis, en août 1985, après l'attaque
d'une gendarmerie, Ben Bouyali avait pris le maquis; il avait été tué en
janvier 1987.
La corruption est, indéniablement, une des principales causes du rejet
du système FLN et du succès des islamistes en 1990/91. Qu'en était-il
dans les années 70? Boumediène vivait très simplement (il avait apporté
un peu plus de soin dans le choix de ses costumes et de ses cravates
après son mariage avec Anissa, en 1973), et personne ne mettait en
doute son intégrité. Néanmoins, il avait fermé les yeux sur les "affaires"
réalisées par certains de ses ministres et les commissions touchées par
quelques militaires et des responsables de sociétés nationales. En outre,
des "prêts" avaient été accordés à des "figures historiques" du FLN ou à
des membres du Conseil de la révolution pour qu'ils "fassent des
affaires" et renoncent à la politique; s'ils s'avisaient de changer d'idée on
leur demandait de rembourser… et ils revenaient à leurs fructueuses
opérations!
Les cas dont nous avions pu avoir connaissance à l'époque (et l'on
pouvait faire confiance aux "pays frères" voisins plus qu'aux opposants
algériens pour nous mettre sur la piste) n'étaient cependant en rien
comparables à ceux qui existaient en Tunisie et au Maroc. Toutefois, la
perception populaire n'était pas la même en Algérie pour des raisons qui
tenaient à l'histoire, à l'idéologie proclamée du FLN et aux discours de
Boumediène. Un cadre moyen du ministère de l'Information m'en avait
donné la clé: "A l'indépendance, nous étions tous égaux dans la
pauvreté. Les colons avaient réduit nos bourgeois à peu de chose.
Comment aujourd'hui, tel ministre originaire comme moi de Tébessa,
qui n'a pas fait plus d'étude et n'a pas été plus héroïque que moi au
maquis, est-il propriétaire d'une villa à Alger et d'une autre là-bas,
chez nous?"
Dans un article publié moins d'un ans après mon arrivée, je relève
trois intertitres éloquents: "chômage", "délinquance", "défaillance du
FLN"10. Néanmoins, les Algériens, frondeurs en parole et en privé, ne
manifestaient guère dans les rues; c'est en Tunisie et au Maroc
qu'avaient lieu des jacqueries et des émeutes urbaines. Le fait est aussi
que c'est sous le régime de Chadli Bendjedid que le phénomène de la
corruption a pris une ampleur sans précédent et a été rendu encore plus
insupportable par la crise économique et un endettement record à partir
de 1985-86. En janvier 1984, lors de "la révolte du pain" en Tunisie et
des "émeutes de la vie chère" au Maroc, les journalistes s'étaient posé la
question: à quand le tour de l'Algérie? La réponse est venue le 5 octobre
1988, dix ans après la mort de Boumediène.
Autre élément, à mes yeux très important, qui a pesé lourd dans
l'héritage: la démographie. C'est un thème que j'avais abordé à plusieurs
reprises, en vain, dans mes entretiens avec Boumediène après qu'il eut
réagi avec humeur aux articles du Monde sur le sujet. Le Dr Taleb
Ibrahimi m'avait d'ailleurs raconté que, dès 1966, alors qu'il était ministre
de l'Education, il avait fait une intervention très argumentée devant le
Conseil de la Révolution et le Conseil des ministres, en faveur d'une
politique de contrôle des naissances: "Il y a eu un silence de mort.
Craignant de n'avoir pas été clair, j'ai recommencé sous une autre
forme... Rien! On est passé à un autre sujet. Ce jour-là j'ai compris ce
que c'est que d'être seul"11.
Entre 1962 et 1992, la population algérienne est passée de 10 à 26
millions d'habitants. Comparant l'évolution du peuplement en Algérie et
en France depuis 1830, Boumediène estimait que son pays était souspeuplé.
Il ne voulait pas admettre que le doublement de la population en
20 ans ou en 150 ans n'avait pas les mêmes effets sur l'économie et il
soulignait que la solution était dans le développement.
Je lui avais cité les discours de Gamal Abdel Nasser qu'il estimait
même s'il lui reprochait la défaite de 1967 face à Israël; le président
égyptien avait, en effet, tenu les mêmes raisonnements concernant
l'Egypte avant d'admettre que la contraception concernait l'Etat car la
démographie galopante grignotait inexorablement les acquis du
développement.
Il n'avait pas fait de commentaire. Toutefois, en juillet 1978, alors que
je m'apprêtais à quitter Alger pour Paris puis Téhéran, il envisageait
l'organisation d'un Congrès du FLN qui devra, m'avait-il dit: "Tenir
compte des erreurs et opérer de nombreuses transformations". Il
semblait avoir pris conscience, entre autres, de l'enjeu démographique.
C'était trop tard.

Paul Balta
http://www.confluences-mediterranee.com/IMG/pdf/04-0096-9411-014.pdf

PGM
Revenir en haut Aller en bas
benevole
notre ami Ben
notre ami Ben
avatar

Messages : 1335
Date d'inscription : 21/09/2011
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille Militaire Terre avec Citation Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire deux citations Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Lun 28 Nov - 15:55

Bel Homme n'ayant que des principes et de la vision.
On pardonne facilement certaines de ses erreurs car comme lui peu ont existé.

Il est venu au monde sans le sou et il l'a quitté sans le sou.
Sa famille proche vit encore dans des quartier populaires et ne compte aucune fortune.

Allah Yarh'mou...
Revenir en haut Aller en bas
boussouf
Admin
Admin
avatar

Messages : 2104
Date d'inscription : 20/11/2011
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Dim 4 Déc - 17:59

On peut toujours ergoter sur les erreurs de Boumediène, et d'ailleurs quel est l'homme qui ne commet jamais d'erreurs? Mais la particularité de Boumediène résidait dans deux qualités essentielles: 1. Il était visionnaire , il voyait loin, il avait une grande ambition pour l'Algérie alors que les dirigeants d'aujourd'hui gèrent le pays comme une épicerie au jour le jour. 2. Il croyait en l'Algérie et en son destin historique alors que les dirigeants actuels n'y croient pas, c'est pourquoi, ils s'occupent à sauver leurs petits intérêts et leur petit coursi et se disent "après moi le déluge!". Il y a sans doute beaucoup de gens honnêtes et intègres dans ce pays mais malheursuement je ne les vois pas dans la classe politique actuelle. S'ils laissent faire ainsi les autres, cela veut dire soit qu'ils n'ont pas d'alternative (ils ne savent pas par quoi remplacer la politique actuelle) soit qu'ils n'ont pas le courage de les affronter. Le résultat final est le même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
numidia
Historienne du forum
Historienne du forum


Messages : 71
Date d'inscription : 23/12/2011
Médaille d’Honneur

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Dim 25 Déc - 18:10

décéde il y a 33 ans aujourd'hui, Allah yerahmou
en effet tout homme est faillible, il a commis des erreurs, mais il a fait aussi de des choses importantes, ex: la nationalisation de nos hydrocarbures, un des pas important pour notre souverainenté et la construction de notre Etat
comme on dit: elkemel lilAllah

ceci dit, 33 plus tard, il est encore dans les mémoires et occupe le terrain des débats politiques (certains s'en revendiquent), donc un homme politique qui a encore une présence dans la mémoire collective 33 ans plus tard, dans un monde qui change à vitesse grand V, ce n'est pas donné

cependant laissons aux spécialistes le loisir d'analyser et d'étudier son oeuvre sans polémique politicienne
notre histoire algérienne mérite sérieux et travail de fond
Revenir en haut Aller en bas
sardjankloufi
HDT
HDT
avatar

Messages : 15
Age : 63
Date d'inscription : 05/02/2012
Localisation : alger

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Dim 5 Fév - 20:07

Il n'avait pas fait de commentaire. Toutefois, en juillet 1978, alors qu
j, il envisageait
l'organisation d'un Congrès du FLN qui devra, "Tenir
compte des erreurs et opérer de nombreuses transformations". Il
semblait avoir pris conscience, entre autres, de l'enjeu démographique.
C'était trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Sam 19 Mai - 15:12

Je souhaiterais participer à la discussion l'action du Président Houari BOUMEDIENE.
Ce
président a nationalisé le pétrole. Alors que la France nous menaçait
de représailles (arrêt de l'arrivée de travailleurs Algériens en
France), il a eu ce mot en réponse (la vidéo est sur Youtube):
"n'chAllah naklou trab" mais nous ne reviendront pas sur nos décisions.
ps: sur le net on trouve un témoignage de paul BALTA qui l'a bien connu.
ps:
à sa mort, il ne restait sur son CCP que quelques milliers de Dinars
Algérien. H BOUMEDIENE a été un Président qui ne s'est jamais enrichi.

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Lun 18 Juin - 20:12

Quand il est décédé, je faisais mon service militaire C'était très dur pour tout un peuple.
Allah Yerahmou (On raconte qu'une fois en Russie, le président Brejnev lui a fait visiter le salon des meubles !! Le président Boumediène lui demanda où se trouvait le salon de l'armement !!!
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: houari boumediene   Ven 13 Juil - 23:24








Revenir en haut Aller en bas
Babini
HDT
HDT
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 16 Aoû - 8:02

Revenir en haut Aller en bas
raptor13
Capitaine
Capitaine


Messages : 1257
Date d'inscription : 31/05/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille sans Chevron Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 17:43

oui il avait compris quil avait fait des betise vit a vit de sertain et il voulais remetre a plas ca politique et il lui on pas laisser le temp pour un homme que le cigare a eux je pensse pas quil serrais rester a vouloire tout changer et tout revoire le cancer lui aurrais pris tout sont temp et il aurrais laisser un autre a ca place pour ce faire soigner alors les mr cigare ca dois surment etre sont chien qui la eux
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 17:48

c'est pas la cigarette qui la tué....et puis c’était le meilleur président et a sa mort les rapace on détruis le pays en 3 ans

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 17:58

inchalah que dieux nous donne un dirigent comme lui

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 18:01

@raptor13 a écrit:
oui il avait compris quil avait fait des betise vit a vit de sertain et il voulais remetre a plas ca politique et il lui on pas laisser le temp pour un homme que le cigare a eux je pensse pas quil serrais rester a vouloire tout changer et tout revoire le cancer lui aurrais pris tout sont temp et il aurrais laisser un autre a ca place pour ce faire soigner alors les mr cigare ca dois surment etre sont chien qui la eux
va le dire au colonel chaabani

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 21:38

@yak a écrit:
@raptor13 a écrit:
oui il avait compris quil avait fait des betise vit a vit de sertain et il voulais remetre a plas ca politique et il lui on pas laisser le temp pour un homme que le cigare a eux je pensse pas quil serrais rester a vouloire tout changer et tout revoire le cancer lui aurrais pris tout sont temp et il aurrais laisser un autre a ca place pour ce faire soigner alors les mr cigare ca dois surment etre sont chien qui la eux
va le dire au colonel chaabani
yak pour moi , je te doit un grand respect , je sais que té un vrais connaisseur de la politique algerienne , du moment que tu parles de chaabani , helas certain n'ont pas vecu ces moments , quoi que l'homme en question je lui doit un hommage , pour sa politique international , mais pour la politique interieur c'etait la deroute totale, chaabani restera l'ombre de beaucoup de ceux qui ont commandé a cette epoque , chaabani le plus jeune cadre de l'armée si on veut parler de la jeunesse , chaabani representait la nouvelle generation de cadre de l'armée , mais les loubards n'en voulait pas , certain parlent de changer et laisser les jeunes militaires prendre les reines de l'armée , alors que l'erradication de cette option a commencé depuis ce temps la , dommage pour certain , les sentiments ne cachent pas la realité des choses , il faut le dire ( le cigare n'a jamais fait des derigeants )
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 23:01

c benbela qui la fait exécuté je voie pas le rapport de boumedienne avec le colonel chaabani

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 23:07

@Rebell a écrit:
c benbela qui la fait exécuté je voie pas le rapport de boumedienne avec le colonel chaabani
c'etait son ministre de la defense et le seul qui avait de l'influence sur lui , tu veux que je te parle des autres , comme krim belkacem, et les autres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 23:15

@Rebell a écrit:
c benbela qui la fait exécuté je voie pas le rapport de boumedienne avec le colonel chaabani
donc tu connais pas l'histoire et va voir qui etait ahmed medeghri , ministre de l'interieur a l'epoque trouvé mort chez lui , et j'en passe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 23:17

@Rebell a écrit:
c'est pas la cigarette qui la tué....et puis c’était le meilleur président et a sa mort les rapace on détruis le pays en 3 ans
je peux savoir quel age tu as rebell ?
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   Jeu 28 Fév - 23:22

20..et si je connait l'histoire krim belkacem a était assassiner..mais par qui on sais pas ...mais boumedienne lui a fait bouger les chose même si la France nous avais menacer et aussi regarde bien tu verra que tout nos cerveau ingénieur et scientifique on était formé a l’Époque de boumedienne apré sa mort il sont tous partie même bouteflika et partie

...et chadli et vennue..et on l’espace de 3 ans il a vider totue les caisse et c’était la crise et la pénurie totale...

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Houari Boumédiène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Houari Boumédiène
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Histoire de l'Algérie :: République Algérienne Démocratique et Populaire-
Sauter vers: