A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).

Aller en bas 
AuteurMessage
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Sam 5 Mai - 22:14

Suggestion de discussion: lutte contre les EEI. Pas mal d'armées ont été confrontées à ce type d'engins. On voit pas mal d'articles sur le Net.
Le "RETEX" (RETour d'EXpérience) est noté comme un point fondamental afin:
- de se protéger contre ces engins,
- essayer de les détecter,
- remonter les filières de fabrication.

La lutte contre les engins explosifs improvisés (EEI)





Un engin explosif improvisé (EEI) est un type
d'arme explosive non conventionnelle qui peut prendre n'importe quelle
forme et être activé de diverses manières. Les cibles de ces armes sont
aussi bien les soldats que les civils. Les EEI jouent un rôle de plus en
plus important dans les conflits d'aujourd'hui et continueront de faire
partie de l'environnement des opérations militaires futures de l'OTAN.





Ils figurent parmi les principales causes de victimes au sein
des troupes et font payer un lourd tribut aux populations locales. Pour
limiter les risques posés par les EEI, l'Alliance aide les pays membres
et partenaires à développer leurs propres capacités de lutte contre ces
engins, l'accent étant mis en particulier sur la formation et
l'entraînement, sur l'élaboration d'une doctrine et sur le
perfectionnement des technologies de contre‑mesures.

L'OTAN a mis en place un plan d'action pour la lutte anti-EEI, axé
sur deux objectifs : la neutralisation de l'engin lui-même et le
démantèlement des réseaux. Pour ce qui est de la neutralisation des EEI,
plusieurs services de l'OTAN étudient les manières de les détecter et
de les mettre en échec, préparent et entraînent les soldats à un
environnement contaminé par des EEI, et développent des technologies
visant à prévenir les attaques perpétrées au moyen d'EEI et à protéger
les soldats et les civils.

La lutte anti-EEI ne consiste pas uniquement à supprimer ou à
neutraliser des EEI déjà en place, mais aussi à identifier et à
démanteler les réseaux qui fabriquent et mettent en œuvre ces armes.
L'Alliance s'emploie à réduire la fréquence et la gravité des attaques
perpétrées au moyen d'EEI, mais elle cible également les filières
logistiques. Comprendre les divers réseaux qui constituent une menace
aux niveaux tactique et stratégique est essentiel au succès des
opérations actuelles et futures, dans lesquelles les lignes de bataille
ne sont plus aussi claires.

Les efforts de lutte anti-EEI couvrent un éventail de travaux, de
recherches, de tests et de formations au siège de l'OTAN à Bruxelles, au
Commandement allié Transformation (SACT) aux États-Unis, au QG de la
Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (FIAS) et
dans les différents centres d'excellence et agences de l'OTAN. Ces
différents commandements, agences et divisions axent leurs activités sur
l'entraînement, le développement de technologies de neutralisation des
EEI, le partage d'informations et le rassemblement d'acteurs non OTAN
dans le but de démanteler les réseaux avant que les EEI ne fassent des
morts ou des blessés parmi les troupes, les forces de sécurité afghanes
ou les civils.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Mer 9 Mai - 20:55

C'est bien que les services spécialisés arrivent à désamorcer des engins. Bravo à nos démineurs.

Trois bombes explosent et deux autres désamorcées à Bouira

Fayçal Hamdani TSA
Trois bombes artisanales ont explosé, sans faire de victimes, et deux autres ont été désamorcées, mardi, devant un détachement de la garde communale dans la commune d’Aït Mansour, à la limite administrative entre les wilayas de Bouira et Bordj Bou Arreridj, a‑t‑on appris ce mercredi de source sécuritaire locale. Une première bombe, placée dans le périmètre du détachement de la garde communale, a explosé vers 17 h au passage d’un camion‑citerne de la garde communale. Le chauffeur n’a pas été touché, mais le camion a été sérieusement endommagé, selon la même source.

Les deux autres bombes ont explosé quelques minutes après la première déflagration. Elles ont été actionnées à distance par des terroristes, selon la même source. Les trois explosions n’ont pas fait de victimes. Deux autres bombes ont été découvertes et désamorcées par une unité spéciale de l’ANP qui a lancé une opération de recherche après les premières explosions. Ces attentats ont visé un détachement de la garde communale chargé d’assurer la sécurité d’une unité de Sonatrach dans la commune d’Aït Mansour.
Revenir en haut Aller en bas
rimonidz
Admin
Admin
avatar

Messages : 3059
Date d'inscription : 09/02/2012
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Jeu 10 Mai - 13:59

Au niveau du service pyrotechnique (artificiers) de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), ils possèdent une cellule d'études et de documentation (CED) et qui comprend des spécialistes et des vétérans de déminages et surtout du désamorsage des divers engins explosifs, et qui font des analyses en continus et en permanence des divers attentats et tentatives d'attentats.

cette cellule organise également des réunions de rencontres et de debreifing avec les diverses brigades des artificiers de la Sûreté Nationale Algérienne afin de comprendre les mécanismes et techniques des engins, les parades possibles, mais également sur le comment sont fabriqués les engins explosifs, et dans quelles conditions sont organisés les groupes subversifs en charge de leurs fabrications, et comment ils les acheminent vers les lieux d'attentats ces mêmes engins.

cette pratique au sein de la Police Algérienne (DGSN) est méthodologie de Retour d'Expérience (RETEX) au bénéfices des divers unités de la sureté nationale et des autres corps algériens de sécurité .

ce service pyrotechnique de la sûreté nationale possède une des bibliothèques les plus documentées sur les engins explosifs, avec des analyses détaillées et très pertinentes sur les engins et leurs natures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Ven 11 Mai - 22:14

rimonidz a écrit:
Au niveau du service pyrotechnique (artificiers) de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), ils possèdent une cellule d'études et de documentation (CED) et qui comprend des spécialistes et des vétérans de déminages et surtout du désamorsage des divers engins explosifs, et qui font des analyses en continus et en permanence des divers attentats et tentatives d'attentats.

cette cellule organise également des réunions de rencontres et de debreifing avec les diverses brigades des artificiers de la Sûreté Nationale Algérienne afin de comprendre les mécanismes et techniques des engins, les parades possibles, mais également sur le comment sont fabriqués les engins explosifs, et dans quelles conditions sont organisés les groupes subversifs en charge de leurs fabrications, et comment ils les acheminent vers les lieux d'attentats ces mêmes engins.

cette pratique au sein de la Police Algérienne (DGSN) est méthodologie de Retour d'Expérience (RETEX) au bénéfices des divers unités de la sureté nationale et des autres corps algériens de sécurité .

ce service pyrotechnique de la sûreté nationale possède une des bibliothèques les plus documentées sur les engins explosifs, avec des analyses détaillées et très pertinentes sur les engins et leurs natures.
Merci pour ces précisions.
Les hommes de ce corps apportent beaucoup à la population algérienne.
Que leurs efforts soient salués comme il se doit. Nous ne les remercierons jamais assez.
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Ven 6 Juil - 22:05

Expérience intéressante qui pourrait être utilisée chez nous. Mais c'est déjà peut-être le cas.


Sources: Blog secret défense Libération.


24/07/2010

24 chiens de guerre français en Afghanistan

L'armée française compte 24 chiens dans ses
effectifs en Afghanistan, nous apprend le ministère de la Défense en
réponse à une question du député UMP Bruno Bourg-Broc. "Les moyens
cynotechniques interarmées déployés sur le théâtre afghan se composent
actuellement de vingt-quatre chiens spécialisés soit dans la détection
d'explosifs, soit dans l'intervention, répartis entre les différents
sites occupés par la brigade La Fayette (camp de Warehouse et bases
opérationnelles avancées)."


Depuis leur déploiement en 2007, les équipes cynophiles "participent
à la lutte contre les engins explosifs improvisés au profit des forces
déployées, en appui des opérations (reconnaissances de tunnels, grottes,
maisons, points particuliers d'itinéraires) et au filtrage des
véhicules à l'entrée des emprises françaises. Il est prévu d'augmenter
progressivement la ressource en maîtres-chiens qualifiés « recherche,
armements, munitions et explosifs »
.


"L'appui cynotechnique constitue un complément capacitaire
particulièrement efficace dans les missions de combat débarqué et plus
encore dans les actions de sûreté (...). Il se caractérise par
l'aptitude à : rechercher, détecter, localiser et signaler une présence
humaine ; repérer, suivre, localiser et découvrir à partir d'odeurs une
personne ou un groupe à pied, statique ou dynamique ; dissuader et
neutraliser à courte distance un individu ; rechercher, détecter,
localiser et signaler certains produits ou matériels"
explique le ministère de la Défense.

Rédigé le 24/07/2010 à 06:54 | Lien permanent
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Mar 17 Juil - 13:19

1-Un site intéressant qui montre des images aériennes. On y voit clairement les traces de trois IED posés et la trace des cordons de mise à feu.

2-Par ailleurs la Revue Air- Cosmos n°2270 du 17 juin 2011 p75 note l'emploi en Afghanistan d'avions EA-6B Prowler afin de détecter des IED.

La lutte anti IED » imagery-intelligence.com


imagery-intelligence.com/index.php?p=3_1Comment rentabiliser les centaines d'heures de vol des vecteurs aériens pour ... -L'opportunité du renseignement (détecter le poseur d'IED pendant son action) ...
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Dim 9 Déc - 17:00

Système d'ouverture d'itinéraire miné (SOUVIM).




Véhicule détecteur de mines du système d'ouverture d'itinéraire miné du 13e régiment du génie


Le système d’ouverture d’itinéraire miné (SOUVIM) est un système de déminage et de lutte contre les Engins Explosifs Improvisés.

Présentation

Le système fut développé pour l’armée sud-africaine (sous le nom de Meerkat/Husky road trains), et acheté en cinq exemplaires par l’armée de terre française en 1995. La Direction générale de l'Armement a ensuite retenu la société MBDA pour créer la version française du système en 1999 (« SOUVIM 2 »). Il est utilisé dans le cadre de la guerre d’Afghanistan (2001)1. Il permet l'ouverture rapide d'itinéraires faiblement minés2.

Le SOUVIM 2 doit être en mesure de sécuriser 150 kilomètres
d'itinéraire en 8 heures. Il est constitué à cet effet de deux attelages
3.

Le premier attelage est composé du véhicule détecteur de mines (VDM) à
pneus basse pression et d'une remorque déclencheuse des mines (RDM 1) à
pression afin de sécuriser le passage pour le véhicule du second
attelage. Il est équipé d'un leurre des mines à influence, d'un leurre
infrarouge, de dispositifs de déclenchement des mines à antennes, fils
fins de surveillance ou pions. Le véhicule, a une signature thermique
diminuée et la capacité de rouler sur les mines antichar sans les
déclencher (leurre massique). Il laisse dans son sillage un marquage et
un balisage visuels destinés au passage du deuxième attelage et du
convoi au profit duquel l’itinéraire est sécurisé.

Le second attelage est composé du véhicule tracteur de remorques
(VTR) et de deux remorques déclencheuses de mines (RDM 2 et 3) à
pression. Il est équipé d'un dispositif optique de suivi de trace lui
permettant de circuler en sécurité sur la partie déminée de
l'itinéraire. Les deux RDM complètent le déminage effectué par la RDM 1
en déclenchant les mines à pression sur une plus grande largeur et ce
afin d'ouvrir l'itinéraire à des convois ou détachements opérationnels.
(Wikipedia).


Notes et références





  1. ↑ (en)SOUVIM 2 background [archive] sur www.mbda-systems.com
  2. ↑ http://www.defense.gouv.fr/terre/equipements/genie/souvim-2 [archive]
  3. ↑ http://www.defense.gouv.fr/terre/equipements/genie/souvim-2 [archive]
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Dim 9 Déc - 17:04

Ministère défense France. Site armée de terre.

Mise à jour : 14/06/2012 14:48

Le système d'ouverture d'itinéraire miné (SOUVIM) permet de
sécuriser un itinéraire faiblement pollué par des mines antichar ou
antipersonnel, détectables ou à pression. Il a pour vocation de
participer aux missions d'appui à la mobilité en assurant, sur de
longues distances, l'ouverture rapide d'itinéraires faiblement minés
(minage de harcèlement) en 2e échelon ou en zone arrière des grandes
unités (zone des flux logistiques) dans un conflit de basse intensité.
Dans les opérations post-conflictuelles, le SOUVIM peut également être
utilisé en ouverture d'itinéraire devant un convoi logistique escorté.




DESCRIPTION
Le véhicule détecteur de mines (VDM),
qui est le 1er véhicule du système SOUVIM, permet grâce à ses 2
panneaux détecteurs, de déceler les éléments métalliques sur une largeur
de 3,05 m jusqu'à une profondeur de 0,50 m. L'emplacement des objets
détectés est marqué au moyen d'un jet de liquide coloré.
Le 2e
véhicule du système SOUVIM, le véhicule tracteur de remorques (VTR), qui
comporte les mêmes équipements détecteurs que le VDM, complète le
déminage au moyen de ses 3 remorques lestées qui sont également équipées
de roues fusibles. Ces 3 remorques ont pour fonction de déclencher, par
leur poids, les mines indétectables sur une largeur de 3,05 m.
CARACTÉRISTIQUES NUMÉRIQUES


  • Longueur hors tout (VDM et VTR) : 5,85 m - 7,34 m.
  • Largeur (VDM et VTR) : 2,25 m - 2,78 m.
  • Largeur détection travail (VDM et VTR) : 3,05 m - 3,05 m.
  • Hauteur (VDM et VTR) : 2,9 m - 2,915 m.
  • Réservoir carburant (VDM et VTR) : 75 l - 150 l.
  • Masse totale en charge (VDM et VTR) : 4 210 kg - 7 650 kg.
  • Garde au sol minimale (VDM et VTR) : 0,315 m - 0,335 m.
  • Vitesse de travail (VDM et VTR) : 20 km/h - 15 à 20 km/h.

PERFORMANCE
Par jour, le système ouvre un itinéraire
de 100 à 150 km de piste sur 3,05 mètres de large, à une vitesse de 15 à
20 km/h. La vitesse moyenne de progression est surtout fonction du
nombre de mines rencontrées et de la qualité de l'itinéraire. Toutefois,
l'action du SOUVIM est fortement contrainte par le profil de
l'itinéraire, ce qui suppose des reconnaissances préalables à toute
utilisation.
Le SOUVIM 2 doit être en mesure de sécuriser 150 kilomètres d'itinéraire en 8 heures.
AMÉLIORATIONS
Améliorations
du système d'ouverture d'itinéraire miné SOUVIM : sur la base du SOUVIM
acheté à l'Afrique du Sud, les sociétés MBDA et SERA ont proposé une
architecture nouvelle permettant une amélioration de la furtivité du
système et du traitement du spectre de la menace (déception, leurrage).
La nouvelle architecture propose une réorganisation des attelages connus
sur le SOUVIM :
> Le premier attelage est composé du
véhicule détecteur de mines (VDM) à pneus basse pression et d'une
remorque déclencheuse des mines (RDM 1) à pression. Il sécurise le
passage pour le véhicule du second attelage. Il est équipé d'un leurre
des mines à influence, d'un leurre infrarouge, de dispositifs de
déclenchement des mines à antennes, fils fins de surveillance ou pions.
Le véhicule, remotorisé, a une signature thermique diminuée et la
capacité de rouler sur les mines antichar sans les déclencher (leurre
massique). Il laisse dans son sillage un marquage et un balisage visuels
destinés au passage du deuxième attelage et du convoi à sécuriser.
> Le second attelage est
composé du véhicule tracteur de remorques (VTR) et de deux remorques
déclencheuses de mines (RDM 2 et 3) à pression. Il est équipé d'un
dispositif optique de suivi de trace lui permettant de circuler en
sécurité sur la partie déminée de l'itinéraire. Les deux RDM complètent
le déminage effectué par la RDM 1 : elles déclenchent les mines à
pression sur une plus grande largeur afin d'ouvrir l'itinéraire à des
convois logistiques.

Droits : Armée de Terre 2010
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Mer 13 Mar - 23:42


_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Jeu 21 Mar - 19:18

bravo aux membres du génie syrien contre les IED.
https://youtu.be/reWvxkPr_fA

_________________
Si tu veux aider la PALESTINE va sur www.bdsfrance.org
Revenir en haut Aller en bas
Zoubir8
Commandant
Commandant


Messages : 1597
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : Paris
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   Jeu 21 Mar - 19:23

Syrie: les insurgés bénéficieraient-ils d’une aide extérieure?

Publié par Ratgemini le juin 21, 2012 ·
https://youtu.be/elq0To8I86c

Un engin explosif improvisé (IED) de type pénétrateur formé
par explosion (EFP) a été retrouvé en Syrie. Un groupe d’insurgés a
revendiqué l’attaque visant un convoi de troupes de l’armée régulière.

Les insurgés pourraient bénéficier d’une formation et d’un appui logistique de l’extérieur.
Les EFP ont été largement utilisés contre les véhicules militaires américains en Irak
Les ingénieurs travaillent, d’ailleurs, à trouver la parade contre l’utilisation de ces engins explosifs


________________________________________

Une vidéo récemment publiée sur Internet (autre que la vidéo
ci-dessus) montrant un engin explosif improvisé (IED) en Syrie a suscité
beaucoup d’attention. Un groupe de rebelles syriens, appelé Hawks
Brigade of the Levant, a revendiqué l’attaque qui visait un car blindé
transportant des troupes de l’armée régulière alors qu’il empruntait une
route aux abords d’un bastion rebelle dans le gouvernorat d’Idlib.
Selon le groupe, L’IED utilisé pour l’attaque était de type pénétrateur
formé par explosion (EFP).


Les EFP constituent une menace importante pour les véhicules blindés.
L’armée syrienne les utilise elle-même, et de façon très efficace, dans
sa campagne contre les groupes rebelles syriens.

Nécessitant des composants simples pour leur fabrication, les EFP
peuvent être fabriqués à moindre coût et avec des matériaux facilement
disponibles. Les EFP peuvent être fabriqués par des acteurs non
étatiques: ils ont été largement utilisés contre les véhicules
militaires américains en Irak. Grâce à sa forte concentration de charge
explosive, un petit EFP de seulement quelques kilogrammes d’explosif
peut causer plus de dommages à un véhicule blindé qu’un traditionnel IED
fait avec du matériel beaucoup plus fortement explosif.

A priori, les artificiers rebelles sont donc parfaitement capables de
fabriquer des centaines de dispositifs EFP avec la charge explosive
nécessaire pour équiper un véhicule piégé. Grâce à leur petite taille,
les EFP sont faciles à dissimuler et difficiles à détecter. Ils peuvent
également être placés au bord de la route plutôt que d’être enterrés
dans la route, comme une mine anti-char.

Les EFP utilisés en Irak, au Liban et dans les territoires
palestiniens se sont révélés très efficaces contre les véhicules
blindés, y compris les gros chars de combat. Ils sont particulièrement
meurtriers contre des véhicules plus légers tels que les transporteurs
de troupes blindés, des camions, des jeeps etc.

De nombreux indicateurs de l’aide étrangère peuvent être
détectés à partir de l’examen minutieux des engins explosifs improvisés
utilisés par une organisation dans ses attaques.


Des décennies avant qu’Al-Qaïda ait ouvert des camps
d’entraînement au Pakistan et en Afghanistan, les camps de la vallée de
la Bekaa au Liban, de la République démocratique populaire du Yémen, de
la Libye et de l’Irak accueillaient des militants venus du monde entier,
et les techniques spécifiques de fabrication de bombes pratiquées dans
les diverses zones pouvaient être enseignées à des artificiers
individuels ayant participé, sur place, à des stages collectifs de
formation.

Plus tard, l’émergence d’engins explosifs improvisés dans des
endroits comme El Salvador et la Colombie a démontré que les artificiers
de l’Armée républicaine irlandaise provisoire (IRA provisoire) et de
l’organisation armée basque ETA avaient formé une nouvelle génération de
militants dans ces pays – fait corroboré par les arrestations de
certains des artificiers.

Dans la plupart des attaques djihadistes lancées contre les intérêts
américains dans des endroits tels que le Yémen, les techniques
spécifiques utilisées par certains artificiers ont apporté la certitude
aux enquêteurs qu’ils avaient reçu une formation dans des camps au
Pakistan et étaient revenus au pays avec leur savoir-faire, après avoir
combattu contre les Soviétiques en Afghanistan . Plus tard, après avoir
reçu la formation du Hezbollah, Al-Qaïda a commencé à afficher les
caractéristiques de l’influence du Hezbollah dans la fabrication des
IED.

L’utilisation d’explosifs comme le Semtex H, par des groupes tels que
l’IRA et le Front populaire de Libération de la Palestine-Commandement
général a également démontré un lien distinct logistique entre les États
commanditaires du terrorisme comme la Libye et leurs hommes de main.
Sous le régime Kadhafi, les Libyens étaient même connus pour avoir
utilisé la valise diplomatique pour remettre du Semtex à leurs
ambassades dans des endroits comme Londres, où les explosifs ont ensuite
été remis aux hommes de main pour une utilisation dans des attaques.

Beaucoup plus récemment, on a pu constater des progrès rapides dans
les engins explosifs improvisés utilisés par le groupe nigérian Boko
Haram. Lorsqu’en l’espace de six mois, les IED du groupe sont passé de
petits engins rudimentaires à de grosses voitures piégées, il était
devenu évident que les artificiers du groupe avaient reçu une formation
exterieure.

Dans une autre affaire récente, les voitures piégées suicide de
faible puissance utilisées par Al-Qaïda au Maghreb islamique ont
démontré que les dirigeants du groupe dans le nord de l’Algérie ont
réellement le désir d’attaquer et disposent d’effectifs importants de
volontaires pour le suicide, mais ils ont beaucoup de difficultés à se
procurer des matières explosives pour obtenir des voitures piégées
efficaces. Cette information permet aux experts d’évaluer le type de
menace qu’un tel groupe pose.
Ce qui nous ramène aux EPF, largement utilisés par les
chiites en Irak. Les chiites ont reçu des cargaisons de cuivre de la
Force Al-Qods de l’Iran, pour leurs dispositifs improvisés EFP.
L’émergence d’EPF en Irak a été un indicateur fort du soutien de l’Iran
pour les milices chiites en Irak.


Bien que la Syrie partage une frontière avec l’Irak, on
ne saurait en conclure que la technologie EPF a simplement débordé la
frontière. Certes, le principe de EPF est assez simple, mais les EPF en
Irak ont été largement utilisés par des militants chiites, qui sont
alignés avec l’Iran et, par extension, le régime syrien. Il est peu
vraisemblable que la Force Al-Qods ait fourni des cargaisons de cuivre
pour les dispositifs improvisés EPF destinés aux sunnites de Syrie ou à
ses hommes de mains irakiens chargés de les acheminer (par contre, il a
pu se faire qu’une entreprise chiite qui disposait d’un stock l’ait
revendu à un sunnite, qui l’aurait ensuite cédé à des rebelles syriens.)

Il sera important de contrôler combien d’EPF les insurgés syriens
vont déployer. S’ils ne s’agit que de quelques dispositifs EFP dans des
endroits dispersés, il pourra s’agir de livraisons occasionnelles.
Toutefois, si les EPF étaient déployés de manière importante et
systématique, ce serait l’indication – mais certainement pas une preuve
irréfutable que les insurgés syriens s’approvisionnent à l’extérieur.

La précision et l’efficacité avec laquelle ces dispositifs seront
utilisés seront également révélatrices du type de formation reçu par les
insurgés. Une capacité EPF développée au niveau national impliquera des
échecs et des incohérences, les types de problèmes auquels l’artificier
se trouve fréquemment confronté tout au long de la courbe
d’apprentissage de la fabrication d’explosifs. Ces problèmes de
croissance seront absents si les insurgés syriens devaient bénéficier
d’une formation et d’appuis logistiques de l’extérieur.

Il y a bien des méthodes pour évaluer le soutien étranger reçu par un
groupe armé. Les indicateurs peuvent prendre en compte n’importe quel
élément, allant des uniformes et des fusils d’assaut à la présence d’un
nombre croissant de missiles anti-chars guidés et de systèmes portatifs
de défense aérienne. Mais des indications plus subtiles, telles que la
nature des composants des IED et les savoir-faire en matière de
fabrication de bombes ne doivent pas être négligées.

[STRATFOR │June 21, 2012]

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Histoire & Armements Internationaux :: Stratégie Militaire-
Sauter vers: