A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 Aéronautique Mécanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 18:51

Solution active de réduction du bruit des turboréacteurs d'avions

Des chercheurs de l'Institut de technologies de propulsion du Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) ont développé une solution active de réduction du bruit des turboréacteurs d'avions.


Réacteur Rolls Royce Trent 900 équipant l'Airbus A380

Citation :
Les solutions actives de réduction du bruit consistent à superposer à la nuisance sonore un bruit de même amplitude mais en opposition de phase avec celui à éliminer. La méthode développée par les chercheurs du DLR consiste à insuffler de l'air comprimé de manière ciblée juste derrière la soufflante (fan) du turboréacteur. Cette injection d'air comprimé provoque des vibrations au niveau des aubes fixes du compresseur, qui émettent alors l'anti-bruit au bruit d'interaction rotor-stator. De plus, les turboréacteurs modernes disposent déjà d'un système d'air comprimé, qui peut alors être adapté pour cette application acoustique.

Cette méthode a été testée au centre DLR de Cologne (Rhénanie du nord-Westphalie, Allemagne) sur un banc d'essais permettant de reproduire des taux de dilution très élevés (UHBR). Ces expériences ont été menées pour des vitesses de rotation faibles, dans des conditions réalistes d'atterrissage. Les premières analyses des résultats montrent que le bruit d'interaction rotor-stator de la soufflante du turboréacteur est sensiblement réduit. Par ailleurs, de faibles quantités d'air comprimé suffisent pour atteindre ce phénomène.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=10897
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 19:01

Un système de dégivrage pour ailes d'avion à base de nanomatériaux


Lorsqu'un aéronef traverse des nuages de gouttes d'eau surfondues, un dépôt de glace se forme sur la partie frontale des différentes structures (ailes, pales, empennage, entrées d'air...). Cette accumulation de glace peut provoquer, d'une part, des modifications très importantes des profils aérodynamiques des voilures, et d'autre part, l'extinction des moteurs suite à l'ingestion de glace se détachant des entrées d'air.


L'airbus A380 en démonstration

Citation :
Pour être autorisé à voler dans ces conditions dites "givrantes", un aéronef doit posséder des systèmes de protections de dégivrage ou d'antigivrage installés sur les surfaces exposées. Ces derniers, activés par le pilote lorsque l'avion pénètre dans un nuage givrant, doivent minimiser les effets du givre et permettre à l'aéronef de poursuivre son vol.

Néanmoins, les systèmes de dégivrage utilisés sur les aéronefs actuels ont des besoins énergétiques importants. De plus, il est difficile de les combiner avec des matériaux composites, qui prennent une place toujours plus importante dans les nouveaux modèles d'avions.

Ainsi, des chercheurs de l'Institut Fraunhofer de durabilité des structures et de fiabilité des systèmes (LBF) de Darmstadt (Hesse) ont développé un système de chauffage performant à consommation énergétique optimisée pour voilures d'aéronefs. Ce système est constitué de nanomatériaux intégrés dans la matière de l'aile, formant une couche conductrice elle-même surmontée d'une couche protectrice. Aucun matériau métallique n'a été utilisé, améliorant la protection contre la foudre et augmentant la résistance à la fatigue.

Des essais au sol ont montré que la température de l'aile pouvait ainsi atteindre 120°C. Une campagne de tests a par ailleurs été menée en soufflerie, à une température ambiante de -18°C, en pulvérisant de l'eau sur l'aile. Une couche de givre apparaît alors sur la surface de la voilure, que le système de chauffage permet de faire fondre. Inversement, si l'eau est pulvérisée alors que le système de chauffage est déjà activé, aucune trace de givre n'apparaît sur l'aile.

Dans une prochaine étape, l'équipe de chercheurs souhaite développer ce dispositif jusqu'au stade de son industrialisation.

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=10838

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 19:15

Aérodynamisme: un bec de bord d'attaque de forme variable pour avions

Un avion doit pouvoir voler aussi bien à grande vitesse en phase de croisière qu'à faible vitesse durant les étapes d'atterrissage et de décollage. Or, la portance d'un avion diminue avec sa vitesse. Différents dispositifs, dits hypersustentateurs, permettent alors de compenser une diminution de vitesse en augmentant la portance. Les becs de bord d'attaque, placés à l'avant des ailes, sont des exemples de ces dispositifs. Durant les étapes de décollage et d'atterrissage, les becs de bord d'attaque sont abaissés, augmentant la portance de l'appareil. Néanmoins, une fente de séparation est présente entre l'aile et le bec de bord d'attaque, à travers laquelle l'air peut circuler de la partie inférieure à la partie supérieure de la voilure. Cet écoulement est responsable de nuisances sonores importantes.



Bec de bord d'attaque de forme variable.

Citation :
Une équipe de chercheurs du Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) de Brunswick (Basse-Saxe), en collaboration avec Airbus, EADS Innovation Works et CASSADIAN Air Systems, a donc conçu un bord d'attaque de forme variable (Smart Droop Nose) s'intégrant à la voilure de l'avion. "La forme du bord d'attaque peut être modifiée pendant les phases de décollage et d'atterrissage de telle sorte qu'aucun bec de bord d'attaque distinct n'est nécessaire. Le bord d'attaque peut être abaissé jusqu'à un angle de 20 degrés, et ce quasiment sans perte de portance", explique Markus Kintscher, chef du projet. Afin de ne pas augmenter le phénomène de fatigue, ce bord d'attaque ne peut pas être allongé, mais seulement courbé. Le matériau choisi est un plastique à renfort en fibres de verre.

Les performances du bord d'attaque de forme variable ont été testées dans une soufflerie de l'Institut central d'aérohydrodynamique (TsAGI) de Schukowski (Russie), du 27 août au 7 septembre 2012. En vue de son utilisation effective, le bord d'attaque de forme variable doit également répondre aux exigences en matière de dégivrage, de résistance contre la foudre et les impacts d'oiseaux. Dans cet objectif, la poursuite de son développement est prévue à court terme.
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=10817

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 19:21

ou sont nos ingenieurs chercheurs !
plus rien ne vient du monde musulman a part j achète

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 19:23

Des petits trous pour améliorer l'aérodynamisme des avions

Dans le cadre du projet "Laminar Aircraft Research" (LamAiR) débuté en 2009 pour une durée de trois ans, des chercheurs du Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) à Brunswick (Basse-Saxe) et Stuttgart (Bade-Wurtemberg) ont développé une solution permettant d'obtenir un écoulement uniforme sur la surface d'un avion.


Airbus A320 sur le tarmac de l'aérodrome du Bourget

Citation :
En effet, la différence de vitesse entre la masse d'air environnante et celle de l'avion provoque l'apparition d'une couche limite épaisse de quelques millimètres sur la surface de l'avion. Ce phénomène crée une traînée qui s'oppose au mouvement de l'aéronef et augmente sa consommation en carburant. Les chercheurs ont donc conçu un système permettant d'aspirer une partie de l'écoulement turbulent et, ainsi, de réduire la résistance à l'avancement.

Pour cela, ils ont réalisé un revêtement percé de trous microscopiques, d'un diamètre maximal de 50 micromètres, destiné à recouvrir l'empennage de l'appareil. Pour l'empennage d'un airbus A320, d'une surface de 7,5 m2, 30 millions de trous seraient nécessaires. Une pompe de 14 kg et d'une puissance de 15 kW placée sous l'empennage permet d'aspirer l'air à travers les trous ; puis, à l'intérieur de l'empennage, 19 compartiments en plastique renforcé de fibres de carbone (PRFC) recueillent l'air aspiré. Le but des chercheurs est d'obtenir un écoulement uniforme sur 40% de la surface de l'empennage, réduisant la résistance à l'avancement de l'aéronef de 1,76%. Les chercheurs estiment que la résistance à l'avancement serait réduite de 15% si l'entière surface de l'avion était recouverte de ce dispositif.

Un projet prévu pour 2013 vise à tester le dispositif d'aspiration de la couche limite turbulente sur une partie de l'empennage de l'avion de recherche Airbus A320 ATRA du DLR.
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=10830

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 19:50

dés fois il faut peu de chose pour une grande avancée
des petits trous

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 20:02


_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 20:07



Et oui on fait même des petit trous sur des torpilles

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
faty
Colonel
Colonel
avatar

Messages : 3229
Date d'inscription : 08/04/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 20:15

mais ça fait boum quand meme

_________________
Le ”stratagème des chaines” est le 35ème des 36 stratagèmes
classiques de l’art chinois de la guerre définit sous la dynastie Ming.
Il
consiste à pousser l’ennemi à s’entraver lui-même dans des liens
absurdes et autobloquants qui lui ôtent toute mobilité stratégique et
tactique et qui l’empêche de pouvoir se défendre.”

http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/stratagemes/
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 20:51

Réacteur simple flux




Réacteur double flux




_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Rebell
banni
banni


Messages : 7651
Date d'inscription : 21/09/2012
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille Militaire Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 21:08

normale c'est les allemand et c'est ver ou qu’il faut se tourner oublier les french qui on tout copier

_________________
vive l’Algérie pays des brave et maudissent les traître qui prétendent la défendre et qui l'enfonce
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 21:11

Comment marche le moteur d'un avion moderne ?(le réacteur)



Citation :
le moteur à réaction utilise le principe selon lequel pour chaque
action il existe une réaction opposée.
L’éjection à très hautes vitesses d’une grande quantité de gaz
provoque une réaction opposée du moteur qui a alors tendance à
partir vers l’avant.
Dans un réacteur, l'air extérieur est compressé, puis on lui adjoint
un carburant. Le mélange ainsi obtenu est mis à feu ce qui provoque
une élévation de température et une expansion des gaz qui pour
s'échapper dans la tuyère doivent accélérer fortement.
L'air qui entre dans le moteur se divise en deux parties. Le flux
primaire entre dans le moteur à proprement parler et traverse les
compresseurs basse puis haute pression. Le fait de comprimer l'air
le réchauffe fortement.
En sortie de compresseur l'air est donc très chaud et violemment comprimé.
Il est alors dirigé dans les chambres de combustions ou il est mélangé au carburant et le mélange ainsi obtenu est mis à feu.
Cette combustion provoque une expansion des gaz et donc une violente accélération de ces derniers en sortie du moteur dans
la tuyère
Avant de sortir à l'extérieur dans la tuyère, les gaz issus de la combustion traversent les turbines.
Elles se comportent comme des éoliennes et sont entraînées en rotation par ce flux brûlant.
Elles font alors tourner l'axe sur lequel elles sont fixées etentraînent du même coup le fan .
Le fan est la partie visible d’un réacteur, lorsqu’on le regarde de face.
Le flux secondaire ne traverse que le fan et est éjecté à l'arrière. Le fan se comporte comme une grande hélice carénée et
assure à lui seul environ 70% de la poussée que fourni le réacteur.
Une évolution certaine.
Depuis les premiers avions commerciaux à réaction (Boeing 707, Caravelle…) d’énormes progrès ont étés réalisés. L’apparition
des moteurs à double flux (le flux froid entraîné par le fan), ainsi que les évolutions des chambres de combustion ont ainsi permis
de diminuer par exemple les émissions de suies de plus de 50%. La consommation spécifique, également en forte baisse entraîne
une baisse mécanique de l’émission de gaz dans l’atmosphère. Les moteurs deviennent continuellement moins gourmands, plus
efficaces, et plus silencieux. Dans le cadre d'un moteur à double flux, le flux secondaire crée un manchon d'air de température
intermédiaire par rapport au flux primaire. Ceci réduit le "craquement de l'air" et donc le bruit.


(Schéma d'un turboréacteur d'un avion de chasse avec post-combustion)



La post-combustion (PC ou réchauffe) consiste à injecter du carburant dans un canal prolongeant la tuyère du turboréacteur. Ce carburant se mélange aux gaz de sortie et s'enflamme spontanément à cause de leur température, produisant alors une réaction supplémentaire. Le fait de réchauffer l'air en sortie de réacteur permet d'augmenter la vitesse de sortie des gaz, et donc la poussée du réacteur. En effet, les gaz ne doivent pas dépasser Mach1 en sortie de tuyère, sinon un phénomène sonique casserait la vitesse de sortie des gaz et ferait chuter la poussée. Réchauffer l'air a pour effet d'augmenter la vitesse du son, les gaz peuvent donc être éjectés avec plus de vitesse sans toutefois dépasser le mur du son.

Cette puissance supplémentaire est obtenue au prix d'une augmen)tation importante de la consommation en carburant (environ 4 à 5 fois plus importante que sans PC), du bruit et de la signature infrarouge. La post-combustion produit une flamme gigantesque en sortie des réacteurs, qui dépasse parfois la longueur de l'avion ainsi qu'un bruit effroyable.

http://volare.e-monsite.com/blog/initiation-au-monde-de-l-aeronautique/comment-marche-le-moteur-d-un-avion-moderne-le-reacteur.html

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 27 Déc - 23:37

Un petit peut d'école pou tout le monde


LEXIQUE AVIATION MILITAIRE : Ces 2 lexiques a eux 2 couvrent bien la terminologie aerienne militaire.


Citation:


A

A: attack chasseur bombardier dans la nomenclature américaine (ex: A-10)
AA: Armée de l'Air française
AAA: anti-aircraft artillerie c'est-à-dire la DCA
ADAC:Avion à Décollage et Atterrissage Court (en anglais: STOL)
ADAV: Avion à Décollage et Attérissage Vertical (VTOL en anglais)
AFB: Air Force Base (base de l'USAF, l'armée de l'air américaine)
AMRAAM: AIM-120, missile Air-Air moyenne portée du type "tire et oublie"
ANG: Air National Guard unité de reserve de l'USAF
ASMP: missile Air Sol Moyenne Portée, missile à capacité nucléaire embarqué sous les Mirages 2000N
Avionique: ensemble des systèmes électronique d'un avion, y compris le radar, les commandes de vol, les systèmes de communications, les système de commande de tir, de navigation
AWACS: en français "système de controle et d'alerte aéroporté" terme généralement associé au E-3 Sentry américains ainsi que ceux en service dans d'autres pays.

B

B: bomber bombardier dans la nomenclature US (ex: B-52)
Bandit: avion ennemi dans le jargon des pilotes américains
BLU: terme de l'USAF désignant une bombe ou une munition
bombes freinées: bombes équipées de parachutes qui permettent de ralentir la descente ce qui permet à l'avion de s'éloigner avant l'impact des bombes
Bombes guidées laser: bombes qui se dirigent toutes seules vers un objectif illuminé par un rayon laser (émit du sol, ou d'un avion)
Brouilleur: contre-mesure électroniques émettant des micro-ondes permettant de perturber ou tromper les réceptions radar ennemies

C

C: Carrier, transporteur dans la nomenclature US (ex: C-130)
Canard: petite voilure fixe ou mobile implanté au nez de l'avion, ceux qui en sont équipés sont très stables et décrochent difficlement (ex: Rafale, Eurofighter)
CDVE: commandes de vol électriques
Charge utile: englobant le poids des armes, des équipages, que peut emporter un avion.
Combinaison anti-G: sorte de pantalon qui se rempli d'air lors des manoeuvres serrées afin de garder le sang dans la partie supérieure du corps pour que le cerveau continue à être irrigué et éviter ainsi le vol noir ou plus grave la perte de connaissance
Contre-contre mesures électroniques (CCME): mesures défensives visant à contrer les contre-mesures électroniques de l'ennemi.
Contre-mesures électroniques (CME): cf brouilleur
Correction: terme de combat canon qui consiste à viser un point se trouvant juste devant l'avion ennemi sur sa trajectoire de vol.

D

Décrochage: perte de portance de l'avion.
Domaine de portée de l'armement: rayon d'efficacité d'un arme
Domaine de vol: graphique indiquant les limites de l'avion en vitesse, altitude et facteur de charge

E


ECM: terme anglais désignant les contre-mesures électroniques

F

FAC: Force Aérienne de Combat
FAP: Force Aérienne de Projection regroupe les unités de l'armée de l'air pouvant être amenées à se projecter sur des théatres d'opérations extérieures.
FLIR: système électro-optique qui permet de voir les variations de température, permet donc de voir des objets chauds (moteur,...)

G

G: un G est la pesenteur exercé par la pesanteur terrestre sur un objet fixe au niveau de la mer. Des manoeuvres brutales peuvent soumettre l'avion et le pilote à plus de 9 G (le pilote pèse alors 9 fois son propre poids il est ecrasé sur son siège). Il s'agit donc d'une accéleration de la pesanteur
GE: General Electric fabriquant américain de moteurs
Géometrie variable: faculté technique d'un avion à modifier l'incidence de sa voilure au cours du vol pour optimiser ses performances à une certaine vitesse et altitude (avions équipés: F-14 tomcat, Tornado, ...)
GBU: terme général désignant une munition guidée
GPS : système de positionnemnt par satellite permettant de connaitre avec exectitude le lieu où l'on se trouve

H

HDD: Head Down Display en français afficheur tête basse
Hostile: avion non identifié
HOTAS: système permettant au pilote de gouverner d'une main les commandes de vol et le régime moteur
HUD: Head Up Display en français viseur tête haute, ecran transparent de controle placé dans le champ de vision du pilote, lui permettant de controler les différents paramètres (vitesse, altitude) sans quitter le ciel des yeux.

I

IFF: transpondeur conçu pour réduire les risques d'abattre un avion ami
Indicatif: nom de code donné à un avion pour une mission , ou surnom donné à un pilote (exemple "Maverick" surnom donné à Tom Cruise dans Top Gun)

J

JDAM: bombe conventionnelle équipée d'un système de guidage GPS

L

LANTIRN: ensemble de 2 pods montés sur F-15E et F-16C/D, le premier pod AAQ-13 sert à la navigation il est équipé d'un capteur infrarouge et d'un radar de suivi de terreain. Le second pod AAQ-14sert à la désignation laser ou InfraRouge d'objectifs.
Leurre infrarouge: catrouche lachée par l'avion dégageant une très forte chaleur censé leurrer les missiles à guidage infrarouge.

M

M-61 Vulcan: canon à 6 tubes rotatifs de 20 mm qui équipe les avions américains
Mach: unité de mesure de la vitesse du son au niveau de la mer (220 m/s), le nombre de Mach dépend de l'altitude à laquelle évolue l'avion.
Maverick: missile air-sol AGM-65 don't charge militaire et le système de guidage varie
Mig: sigle de Mikoyan et Gourevitch, bureau d'étude russe qui a construits queqlues chasseurs devenus très célèbres : Mig-15, Mig-17, Mig-21 et Mig-29

N

NBC: Nucléaire Bactériologique et Chimique, désignant les armes de déstruction massive
Noeud: unité de vitesse anglosaxone, 1 Nd= 1.85 km/h

P

PC (Post combustion): procédé permettant d'augmenter la poussée de l'avion en injectant du carburant dans les gaz éjectés du moteur
Pylone: structure fixée sous les ailes ou le fuselage permettant de fixer de l'armement (missile ou bombes), des résevoirs supplémentaires ou des pods.

R

RAF: Royal Air Force, armée de l'air britannique
RAM (RAdar Absorbing Materiau): materiaux absorbant les ondes radars au lieu de les reflechir
RDI: radar doppler à impulsion
RDM: radar doppler multirôle
RDY: radar doppler multicibles

S

SAM: Sol-Air Missile, sigle désignant les missiles dont la mission est de detruire les avions ennemis
SAR (Search And Rescue): mission de sauvetage visant à récupérer un équipage abattu en territoire ou zone ennemie, ce sont des missions effectuées par des hélico évoluant à très basse altitude.
SCUD: nom de code occidental désignant les missiles balistiques soviétiques à moyenne portée.
SNECMA: Société Nationale d'Etude et de Construction de Moteurs d'Avions, motoriste français qui construit les moteurs équipant les avions français.
Subsonique:vitesse inférieur à celle du son,
Supersonique: vitesse supérieure à celle du son

T

T: training, désigne un avion d'entrainement dans la nomenclature US
Top Gun: école de l'US Navy qui permet le perfectionnement au combat des pilotes de l'aéronavale.

U

USAF: United States Air force, armée de l'air américaine
USN: United States Navy, marine américaine
USMC: United States Marine Corps, corps des marines

W

Warbird: avion de la seconde guerre mondiale entretenu afin qu'il continue à voler

Z

Zéro-zéro: siège éjectable capable de sauver la vie d'un membre d'équipage qui s'éjecte à vitesse nulle et à altitude nulle à condition que le vol ne soit pas inversé.



Citation:


A

A-n° (Attack) : Désignation des avions d'attaque et d'appui tactique américains. (Exemples : A-10 Thunderbolt ...)
AAA (Anti Aircraft Artillery) : Artillerie anti-aérienne ; armes généralement de petit calibre mais à haute fréquence de tir destinées à abattre avions et missiles.
AAM (Air To Air Missile) : Missile Air-Air ; Missile porté par un avion destiné à descendre un autre avion.
AAW (Air To Air Warfare) : La science du combat aérien.
ACES (Advenced Crew Ejection Seat) : siège éjectable de dernière génération.
ACM (Advandced Cruise Missile) : Missile de croisière dernière génération.
ADAC : Avion à décollage et atterrissage court.
ADAV : Avion à décollage et atterrissage vertical.
ADC (Air-Data Computer) : Calculateur de données de vol.
AEW (Airborne Early Warning) : Système d'alerte rapide. (E-2 Hawkeye)
AFB (Air Force Base) : Base aérienne de l'USAF.
AGM (Air To Ground Missile) : Missile Air-Sol ; Missile porté par un avion destiné à frapper une cible au sol.
AH-n° (Attack Helicopter) : Désignation des hélicoptères d'attaque américains (Exemple : AH-64 Apache ...)
AIM (Air Intercept Missile) : Missile d'interception aérienne.
Air Defense Envelope : Zone couverte par une défense anti-aérienne autour d'un navire ou d'une base.
ALCM (Air Launched Cruise Missile) : Missile de croisière lancé d'un avion.
ALT : Altitude au-dessus du niveau de la mer.
AMRAAM (Advanced Medium Range Air to Air Missile) : Missile Air-Air de moyenne portée avancé.
ARM (Anti-Radiation Missile) : Missile Anti-Radar
AOT (Angle Off Tail) : Angle par rapport à la cible
ASRAM (Advanced Short Range Air to Air Missile) : Missile Air-Air à courte portée
ATA (Advenced Technology Aircraft) : Avion de dernière génération.
ATB (Advenced Technology Bomber) : Bombardier de dernière génération.
ATF (Advenced Technology Fighter) : Chasseur de dernière génération.
ASM (Air To Surface Missile) : Missile Air-Mer ; Missile porté par un avion destiné à frapper un navire.
ASW (Anti Submarine Warfare) : Science de la guerre sous-marine.
ASuW (Anti Surface Warfare) : Science de la guerre marine.
AV-n° : Désignation des avions d'attaque à décollage vertical américains (Exemple : AV-8B Harrier II ...)
AW (Airlift Wing) : Escradre de pont aérien.
AWACS (Airborne Warning And Control System) : Système d'alerte et de contrôle aéroporté. (E3-Sentry)


B

B-n° (Bomber) : Désignation des bombardiers américains. (Exemple : B-52 Stratofortress ...)
BAI (Battlefield Air Interdiction) : Interdiction de survol du champ de bataille.
Bandit : Contact confirmé hostile.
BDA (Battle Damage Assessment) : Science déterminant les dommages subis par une cible.
BG (Bomb Group) : Groupe de bombardement américain.
"Bingo Fuel" ou "Bingo Carburant" : Terme utilisé par les pilotes indiquant que la quantité minimale de fuel pour retourner à la base est atteinte.
Blip Enhancement : Appareil de brouillage de missiles équipant les hélicoptères et élargissant leur signature radar comme celle d'un navire.
BNEWS (Ballistic Missile Early Warning System) : Systeme d'alerte aéroporté contre les missiles balistiques.
Bogey : Contact aérien inconnu.
Brakes : Aérofreins.
Buffeting : Vibrations avant un décrochage.
BVR (Beyond Visual Range) : (Tir) au delà de la portée visuelle.
BW (Bomb Wing) : Escadre de bombardement américaine.


C

C-n° (Carrier) : Désignation des avions de transport américains. (Exemple : C-130 Hercules ...)
CAP (Combat Air Patrol) : Patrouille aérienne de défense d'un groupe de navires ou d'une base.
CAS (Close Air Support) : Appui aérien rapproché.
CBU (Cluster-Bomb Unit) : Bombe à fragmentation.
CCIP (Continuously Calculated Impact Point) : Calcul continu du point d'impact.
CFT (Conformed Fuel Tank) : Réservoirs de carburant conformés.
Chaff : Paillettes de métal lâchées par des avions destinées à brouiller les missiles guidés par radar.
CIWS (Close-In Weapon System) : Système de défense des navire contre les missiles en approche, armes automatiques de petit calibre à fréquence de tir élevée .
CV : Désignation des porte-avions américains.


D

D-n° (Drone) : Désignation des appareils américains servant au lancement d'engins-cibles. (Exemple : DC-130 ...)
DECM (Deception Electronic Counter-Measures) : Contre-mesures électroniques (brouillage) par déception.
DEFCOM (DEFense CONdition) : Niveaux d'alerte défensive augmentant graduellement en fonction de la menace.
DLIR (Downward Looking Infra-Red camera) : Camera infrarouge aéroporté à visualisation verticale plongeante.
DME (Distance Mesuring Equipment) : Equipement de mesure de distance.
Durandal : Missile de destruction des pistes.


E

E-n° (Electronic) : Désignation des avions américains d'observation et de surveillance électronique. (Exemple : E-3 Sentry ...)
ECCM (Electronic Counter-Counter-Measures) : Contre contre-mesures électroniques.
ECM (Electronic Counter-Measures) : Contre-mesures électroniques
EMCON (EMissions COuNtrol) : Contrôle des émissions électroniques produites par les navires ou les avions.
ESM (Electronic Signal Measures) : Appareils recueillant des informations sur l'ennemi en détectant tous ses signaux (radar et radio principalement).
ETA (Estimated Time of Arrival) : Temps de vol estimé.
EW (Electronic Warfare) : Guerre électronique.


F

F-n° (Fighter) : Désignation des chasseurs américains. (Exemple : F-14 Tomcat ...)
F/A-n° (Fighter/Attack) : Désignation des appareils américains remplissant à la fois les fonctions de chasseurs et d'avions d'appui tactique. (Exemple : F/A-18 Hornet ...)
FAC (Forward Air Control) : Contrôle aérien avancé.
FBW (Fly By Wire) : Commandes de vol électriques.
Flaps : Volets.
Flares : Leurres destinés à détourner les missiles guidés par la chaleur.
FLIR (Forward-Loocking Infrared) : Equipement à infrarouge à balayage vers l'avant.
Ft (Foot) : Pied. Unité de mesure d'altitude. (1 ft = 30,48 cm)


G

G : Mesure de la gravité.
GBU (Guided Bomb Unit) : Unité de bombe guidée.
GCI (Ground-Controlled Interception) : Interception contrôlée du sol.
Gear : Train d'atterrissage.
Goblin : Contact sous-marin inconnu.
GPS (Global Positionning System) : Positionnement par satellite.


H

H-n° (Search-Rescue) : Désignation des appareils américains de sauvetage. (Exemple : HU-16 Albatross ...)
?H-n° (Hélicoptère) : Désignation des hélicoptères américains. (Exemple : CH-47 Chinook ...)
Hard Kill : Missiles tirés détruits.
Hard Target : Cible blindée.
HARM (Highspeed Anti-Radiation Missile) : Missile anti-radar haute vélocité.
Hook : Crosse d'appontage.
HOTAS (Hands on Throttle and Stick) : "3 M" Main sur Manche et Manette ; système consistant à installer sur la manette des gaz et le manche à balais les commandes essentielles.
HUD (Head Up Display) : Visualisation tëte haute.


I

IADS (Integrated Air Defense System) : Combinaison de radars, missiles, armes et structures qui protègent une nation contre toute attaque hostile.
IFF (Identification Friend or Foe) : Identification ami ou ennemi sur un radar.
ILS (Instrument Landing System) : Système d'atterrissage ou d'appontage aux instruments.
INS (Inertial Navigation System) : Système de navigation inertiel.
IR (InfraRed) : Infrarouges.
IRCM (InfraRed Counter-Measures) : Contre-mesures infrarouges.
Iron Bombs : Bombes classiques sans propulsion ni guidage.
IRWR (InfraRed Warning Receiver) : Détecteur infrarouges.


J

Jamming : Brouillage des signaux de détection de l'ennemi.


K

K-n° (Kerosen) : Désignation des avions ravitailleurs américains. (Exemple : KC-135 Stratotanker ...)
kgp : Kilo-poussée. (mesure de la puissance d'un moteur à réaction)
Kt (Knot) : Noeud. (1 noeud = 1 mille marin par heure)


L

L-n° (Liaison) : Désignation des avions légers américains de liaison. (Exemple : L-1 Vigilant ...)
LABS (Low-Altitude Bombing System) : Système de bombardement à basse altitude.
lbs (?) : Livre anglaise. (1 tonne = 2205 lbs)
LORCAP (Long-Range Air Combat Patrol): Patrouille aérienne se déployant loin la base d'origine.
LRMTS (Laser Ranger and Marked-Target Seeker) : Télémètre et suiveur de cibles marquées par laser.
LSO (Landing Systens Officer) : Officier de signalisation d'appontage.


M

M-n° (Multi-Mission) : Désignation des appareils américains de transports multiroles. (Exemple : MH-53 Sea Dragon ...)
Mach : Unité de vitesse égale à la vitesse du son. (Mach 1 = 1 062 km/h au niveau de la mer)


N

Nm (Nautical mile) : Mille marin. Unité standard de mesure des distances sur mer. (1 Nm = 1852 m)
Nav : Point de navigation.


O

O-n° (Observation) : Désignation des avions américains d'observation à basse altitude. (Exemple : OV-10 Bronco ...)
Overshoot : dépassement de l'ennemi poursuivi à cause d'une vitesse supérieure.


P

P-n° (Pursuit) : Désignation des chasseurs d'interception américains jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. (Exemple : P-38 Lightning ...)
P-n° (Patrol) : Désignation des appareils de patrouilles océaniques américains. (Exemple : P-3 Orion ...)
PDR (Pulse-Doppler Radar) : Radar à impulsion Doppler. Radar qui émet des ondes par intermittence et détecte les objets par retour de l'écho.
PIRATE (Passive Infra Red Airborne Tracking Equipement) : Equipement embarqué de poursuite passive infrarouge.
Pk (Probability of Kill) : Probabilité d'atteindre une cible.
Postcombustion : Augmentation de la puissance des moteurs en mélangeant du carburant aux gaz d'échappement.


R

R-n° (Reconnaissance) : Désignation des appareils de reconnaisance. (Exemple : SR-71 Blackbird ...)
Racket : Contact ESM inconnu.
Radar : RAdio Detection And Ranging.
RHAWS (Radar Homing And Warning System) : Système de détection et d'alerte radar
Rookie : Pilote inexpérimenté.
RPV (Remotely Piloted Vehicule): Engin sans pilote. (aussi drone)
RWR (Radar Warning Receiver) : Détecteur d'émissions radars.
RWS (Range While Search) : Radar en mode de recherche. (contraire de TWS)


S

S-n° (Submarine) : Désignation des appareils de lutte anti-sousmarin américains. (Exemple : S-3 Viking ...)
SAC (Stratégic Air Command) : Commandement des forces aériennes stratégiques
SAM (Surface to Air Missile) : Missile sol-air.
SAR (Synthetic-Aperture Radar) : Radar à ouverture synthétique.
SCAMP (Supersonic Cruise and Maneuvring Prototype) : Prototype de croisière et de maneuvres supersoniques.
SEAD (Supression of Ennemy Defense) : Suppression des défenses ennemies.
Skunk : Contact de surface inconnu.
SLAR (Sideways-Loocking Airborne Radar) : Radar embarqué à couverture latéral.
Soft Kill : Missiles détournés de leurs cibles par des chaffs, des flares ou des soids.
Soft Target : Cible non blindée.
Soids : Flares qui flottent sur l'eau pour détourner des missiles infrarouges.
SPI (Staged Improvement Program) : Programme de remise à niveau.
SSM (Surface-To-Surface Missile) : Missile sol-sol.
STOL (Short Take-Off Landing) : Décollage et atterrissage court.


T

T-n° (Training) : Désignation des avions d'entrainement américains. (Exemple : T-38 Talon ...)
TAC (Tactical Air Command) : Commandement des forces aériennes tactiques.
TFR (Terrain-Following Radar): Radar de suivi de terrain
TFS (Tactical Fighter Squadron) : Escadrille de chasse tactique
TFW (Tactical Fighter Wing) : Escadre de chasse tactique
TWS (Track While Scan) : Radar en mode poursuite. (contraire RWS)



U

U-n° (Utility) : Désignation des avions américains de soutien logistique. (Exemple : UH-1 Huey ...)
UHF (Ultra High Frequency) : Variété de signaux les moins détectables grâce à leur faible dispersion.


V

V-n° (Vertical) : Désignation des avions à décollage vertical américains. (Exemple : V-22 Osprey ...)
VDI (Vertical Display Indicator) : Indicateur de situation verticale.
VHF (Very High Frequency) : Equipement radio à très haute fréquence.
VOR (VHF Omnidirectionnel Range) : VHF multidirectionnel.
VTOL (Vertical Take-Off Landing) : Décollage et atterrissage vertical.


X

X-n° (eXperimental) : Désignation des avions expérimentaux américains. (Exemple : X-15 ...)


Y

YF-n° (prototYpe) : Désignation des prototypes américains (souvent n'ayant pas abouti). (Exemple : YF-107 ...)


Le grand LEXIQUE militaire.

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Ven 28 Déc - 20:06


_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Ven 8 Mar - 15:43

lithium-ion: "Bombardier" connaissait les risques



Bombardier (T.BBD.B)


Citation :
-b"Bombardier" (T.BBD.B) avait envisagé de doter sa nouvelle gamme d'avions CSeries de batteries lithium-ion, lors des premières études, mais cette piste a vite été écartée, face aux risques de surchauffe, a indiqué, jeudi, un de ses dirigeants.
Les Boeing 787, dernier-né du groupe aéronautique américain, sont cloués au sol, depuis deux sérieux problèmes sur ce type de batteries: l'une d'elles s'est enflammée, le 7 janvier, dans un avion de Japan Airlines (JAL), à l'aéroport de Boston.
Une autre a connu un phénomène de surchauffe incontrôlable, qui a contraint un appareil d'ANA (All Nippon Airways) à se poser d'urgence, au Japon, le 16 janvier.
"Bombardier" avait décidé, en 2008, de lancer la production de ses nouveaux appareils CSeries, venant, ainsi, concurrencer les A319, 320 et 321 d'Airbus et les B737-600 et 700 de Boeing.


_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 15 Oct - 18:52

UEC crée une nouvelle génération de moteurs pour avions et missiles ...


Les développements seront utilisés la technologie de 

détonation  Shocked






Royaume-Engine Corporation (UEC) prévoit de commencer bientôt la construction de nouveaux moteurs aéronautiques et spatiaux, qui seront utilisés par les technologies de détonation.






Citation :
Démonstrateur technologique détonation de moteurs subsoniques et supersoniques ont déjà été créé. Dans les tests, ils ont montré une meilleure consommation de carburant spécifique de 30-50% et les fringales par rapport à la respiration aérienne, rapporte RIA "Novosti", citant des données de la société. Le inclus APC bureau de design expérimental. AM Berceaux proposé le concept d'une famille de moteurs de détonation à des fins diverses, y compris des drones et des missiles de croisière, les moteurs d'avion de l'aérospatiale de propulsion combiné et systèmes espace-roquettes.

Moteurs de détonation couvrent une large gamme de vitesses, qui peuvent être utilisés pour créer la conception de missile hypersonique qui est mené activement en Russie au cours des dernières années. Pour les moteurs de date, aéronautiques et spatiaux schémas traditionnels ont pratiquement épuisé la possibilité d'une amélioration significative de leurs paramètres de la remorque-économique. Par conséquent, en 2011 en Russie, le travail est en cours pour établir une propulsion impulsion de détonation. En 2013, l'OKB. Berceaux testé connu moteur de détonation réduite de l'échantillon de résonateur pulsé avec un mélange de kerosinovozdushnoy de combustion en deux étapes. Dans les expériences effectuées à plusieurs reprises pour allumer et éteindre le nouveau moteur, ainsi que la régulation de la traction. Selon le bureau d'études, moteur de détonation poussée avions augmenteront de 1,5-2 fois.
http://rostec.ru/news/4517327

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Jeu 15 Oct - 19:10

Moteur à ondes de détonation pulsées...




Le Rutan Long-EZ Borealis équipé d'un moteur à ondes de détonation pulsées.




LA SUITE




https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_%C3%A0_ondes_de_d%C3%A9tonation_puls%C3%A9es

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Ven 16 Oct - 12:09

Moteur à ondes de détonation pulsées...


study Bonne lecture 

( le savoir ne tien pas de place ) 



Citation :
Les premiers travaux sur la propulsion par détonation ont été menés par Hoffmann [40], ils ont introduit le principe du moteur à détonation pulsée ou pulse detonation engine (PDE). Pour la propulsion hypersonique, la détonation oblique stationnaire, stabilisée dans un écoulement à grand nombre de Mach, est envisagée pour générer la poussée. Ces deux concepts n’ont pas été abordés dans cette étude sur la propulsion spatiale par détonation, le premier faisant apparaître des difficultés technologiques conséquentes et le second ne fonctionnant qu’en mode aérobie. Le fonctionnement du moteur à détonation continue est basé sur la détonation entretenue dans un espace annulaire par une arrivée de mélange réactif devant elle. L’aspect stationnaire de l’onde de détonation initiée dans ce moteur permet d’envisager l’établissement d’un plan sonique dans l’espace annulaire ; un col sonique peut aussi être amorcé dans une tuyère en sortie de chambre de combustion. Le découplage aérodynamique entre la chambre et le milieu extérieur permet le fonctionnement du moteur dans un milieu à pression ambiante sub-atmosphérique. Pour cette raison, le moteur à détonation continue rotative a été choisi pour faire l’objet d’une étude plus approfondie sur son application propulsive pour le spatial. 





La suite :
https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00124803/document

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Dim 27 Déc - 19:06

Dans ce chapitre, je vais vous expliquer comment fonctionne une fusée. La terminologie sera celle qui est la plus courante et je ferai abstraction des cas particuliers.  study

Fonctionnement d'un lanceur


Citation :
Le but d'une fusée est de transporter une masse donnée (charge utile) à une altitude donnée (orbite) à une vitesse donnée (28 000 km/h en général). Pour atteindre de tels objectifs, c'est évident qu'il faut déployer une force colossale pendant plusieurs minutes. A titre d'exemple, Ariane 5 développe au décollage une puissance de 1 400 tonnes. Ce qui veut dire que la force exercée d'Ariane 5 permettrait de soulever une masse de 1 400 tonnes, tout compris. Cette puissance est fournie par les moteurs. Dans l'astronautique actuelle, on emploie que 2 modes de propulsion: avec les carburants liquides ou les carburants solides, plus communément appelés poudre.
Le système des carburants liquides part du même principe que celui du moteur de votre voiture à la seule différence que l'oxydant (l'air que l'on respire) doit être stocké dans un réservoir. En effet, le moteur en consomme trop pour pouvoir en puiser suffisamment pour son fonctionnement dans l'atmosphère et est inexistant dans le vide spatial. Le carburant (kérosène par exemple) et le comburant (oxygène liquide ou un dérivé oxygéné) sont mélangés dans la chambre de combustion. Par action chimique (c'est le cas pour les mélanges hypergolites) ou avec l'aide d'une flamme (mélanges non hypergolites) le mélange s'enflamme, produisant des gaz à très haute température et très forte pression. Les gaz s'échappent par la tuyère (action) ce qui entraîne le décollage (réaction). La fusée décolle en puisant dans ses réservoirs. Plus ceux-ci se vident et plus la fusée prend de la vitesse. Une fois vidés, la phase de propulsion du premier étage est terminée. Les moteurs s'éteignent faute d'ergols et l'étage est largué. Le second prend le relais en fonctionnant de la même façon. Souvent, sa vitesse produite, ajoutée à celle déjà fournie par le premier étage, est très importante mais pas encore assez pour atteindre les objectifs fixés. Le troisième étage termine le travail. Une fois les 3 objectifs atteints, le satellite peut être largué. Il filera sur son orbite et commencera alors sa mission.
Le système des carburants solides reprend les mêmes étapes pour le lancement. Seul diffère son fonctionnement par rapport à celui des carburants liquides. Le moteur à carburant solide est beaucoup plus simple. Il fonctionne exactement comme une fusée d'artifice. Un pain de poudre à l'intérieur de l'étage est allumé par un système pyrotechnique. Les gaz produits par la combustion sortent par la tuyère (action) et la fusée décolle (réaction). La combustion de poudre ne se produit pas du bas vers le haut mais de l'intérieur vers l'extérieur. De cette façon, la surface de poudre consommée est plus importante mais la puissance aussi. Et pour avoir une surface de consommation plus importante encore, certaines parties du moteur n'ont pas une cheminée de combustion tubulaire mais en forme d'étoile. A titre d'information, un booster de la navette brûle 500 tonnes de poudre en 2 minutes. Sa poussée est d'au moins 1 200 tonnes au décollage.


Anatomie d'une fusée

Coupe du lanceur européen Ariane 5 - Photo ESA. Agrandir  Arrow

Citation :
Nous venons de voir les objectifs d'une fusée et comment elle fonctionnait. Reste à voir de quoi elle est composée. Tous les lanceurs partent du même design: étages propulsifs + compartiment charge utile.
Les étages:
Les étages sont la partie la plus importante d'un lanceur en terme de taille. Ils sont constitués d'un réservoir de carburant et un réservoir de comburant qui alimentent le ou les moteurs. Leurs parois sont souvent en aluminium et l'épaisseur ne dépasse pas les 2 mm. A la base de l'étage se trouve le bloc moteurs. Selon la puissance à développer pour soulever la fusée, le nombre de moteurs peut changer d'un lanceur à l'autre. Ainsi, Ariane 5 possède au décollage 1 seul moteur, tandis qu'Ariane 4 en possède 4. Parfois, la puissance n'est pas suffisante pour faire décoller la fusée. Dans ce cas là, on adjoindra des boosters. Les boosters se sont des étages à proprement parlé, accolés à l'étage qui permet le décollage. Souvent, les boosters sont optionnels. C'est le cas pour Ariane 4 par exemple mais pas pour Ariane 5, qui sont indispensables. Les moteurs assurent le pilotage de la fusée. Des vérins permettent d'orienter la tuyère et donc d'orienter la sortie des gaz. Cette action a pour effet de conduire la fusée à une position voulue. C'est ainsi que la navette peut être couchée sur le dos (60� par rapport à la ligne d'horizon), ce qui lui facilite son ascension. Les ordres de commande sont envoyés, non pas du sol, mais depuis l'ordinateur de bord dans lequel sont enregistrés tous les paramètres de la trajectoire à suivre.
Le compartiment charge utile:
Cette partie de la fusée est divisée en 2: le compartiment charge utile proprement dit et la case à équipements. Hormis le cas de la navette et de la fusée Energiya, le compartiment charge utile se trouve au sommet de la fusée. Ce qui est logique puisque c'est la partie qui volera en dernier. Le compartiment charge utile est l'endroit où sont fixés les satellites. Pendant tout le vol atmosphérique, ces derniers sont protégés par une coiffe. Une fois les couches atmosphériques traversées, elle est larguée. D'un coup, la fusée peut gagner 800 kg (Ariane 4).
Sous le compartiment charge utile se trouve la case à équipements. C'est le cerveau du lanceur. En gros, il contient un ordinateur qui contient toutes les données de la trajectoire à suivre. Un autre ordinateur permet de donner la position réelle du lanceur. En cas de différence entre la position que doit avoir le lanceur et sa position réelle, l'ordinateur qui assure le pilotage de la fusée donne un ordre de braquage des tuyères afin de corriger. Puis il y a la console qui permet de détruire la fusée.
La destruction d'un lanceur:
Ce que peu de gens savent, c'est que la fusée n'est pas contrôlée depuis le sol. Elle est entièrement automatique. Le seul ordre que l'on peut envoyer, c'est celui qui consiste à la faire exploser. Mais souvent, elle l'a fait d'elle même.
Pendant le vol, la fusée a un programme bien établi. Si pour une raison ou une autre, quelque chose vient perturber ce programme (panne de moteurs, panne d'ordinateurs, ...) et qu'il est impossible que la situation se rétablisse, l'officier de sécurité envoie un ordre de destruction. Ce qu'on appelle la console de sauvegarde reçoit cet ordre et enclenche des charges pyrotechniques qui parcourent les réservoirs. Ceux-ci sont alors éventrés et explosent instantanément. La fusée possède également un logiciel qui permet d'enclencher son autodestruction. Il lance le programme de sauvegarde lorsque la fusée perd son intégrité (elle bascule et se casse sous la pression aérodynamique par exemple) ou pour une raison ou une autre.

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Dim 5 Mar - 14:21

L'effet explosif






Quel est vraiment derrière les rapports de moteur détonation première fusée du monde, testé en Russie? 

Citation :

À la fin de Août 2016 agences de presse du monde se propagent les nouvelles: l' une des ONG se tient "Energomash" à Khimki a gagné la première pleine grandeur liquide fusée moteur du monde (LRE) avec une combustion de détonation du carburant. Pour ce cas , la science et la technologie domestique était âgé de 70 ans. Le moteur idée de détonation a été proposée par le physicien soviétique Zel'dovich dans son article «Sur l'utilisation de l' énergie de frappe» , publié dans le "Journal of Physics technique" en 1940. Depuis lors, dans le monde entier étaient l' étude et des expériences sur la mise en œuvre pratique de la technologie de pointe. Dans cette course, l'esprit de l' avant se sont échappés en Allemagne, aux États-Unis, l'Union soviétique. Et voici une priorité importante dans l'histoire du monde de la technologie elle - même établi comme la Russie. Au cours des dernières années, quelque chose comme notre pays parvient à se vanter pas souvent.



Sur la crête d'une vague











la suite : bounce


http://sneg5.com/load/tekhnika/detonacionnyj_raketnyj_dvigatel/9-1-0-167

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5614
Age : 59
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    Sam 30 Déc - 17:01

Le biokérosène diminue les traînées !




Citation :

Les biocarburants pour l’aviation offrent plus qu'une alternative aux hydrocarbures, ils réduisent également les émissions de particules des moteurs à réaction de 70%. Cette constatation a été faite par une équipe de chercheur dirigé par la NASA.
En collaboration avec le Centre aérospatial allemand (DLR) et le Conseil national de recherches du Canada (CNRC), la NASA a analysé les données sur les effets des carburants de remplacement sur plusieurs phénomènes, y compris la formation de traînées. Le fameux « Contrails » et les nuages ​​de type cirrus qu'ils aident à créer, sont considérés comme un facteur influençant l'environnement. L'un des principaux moteurs de la formation de traînées de condensation est les émissions de suie.
Les essais ont été effectués à l’aide de trois avions derrière un banc d'essai de type DC-8 de la NASA, brûlant un mélange 50/50 de carburant aviation et une alternative faite à partir d'huile végétale de caméline. Les avions de collecte de données, un Dassault Falcon 20, un Canadair CT-133 et Dassault Falcon 20G de la NASA ont analysé les échantillonnant des particules de glace et surveillé la formation de traînées formées par le DC-8.
Parmi les résultats: les biocarburants émettent moins de suie, ce qui entraîne une réduction de 50 à 70% des émissions de particules. De plus, les particules rejetées par les réacteurs combinées à l’air compressé produisent 40% de traînée en moins qu’avec un kérosène fossile.
«C'était la première fois que nous quantifions la quantité de particules de suie émises par les moteurs à réaction tout en brûlant un mélange 50/50 de biocarburant en vol», a déclaré Rich Moore, scientifique adjoint du projet au sein de la NASA et auteur principal d'un rapport sur les essais publiés dans la revue Nature.








Traînées produite à l’arrière d’un B747


http://psk.blog.24heures.ch/

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aéronautique Mécanique    

Revenir en haut Aller en bas
 
Aéronautique Mécanique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Sciences & Techniques-
Sauter vers: