A.N.P DZ Défense

A.N.P DZ Défense

Forum Militaire
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenu sur le forum anpdz

Partagez | 
 

 La Crise Malienne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mar 18 Juin - 21:43

Mali : le pouvoir et les rebelles touareg signent un accord
Le Monde.fr avec AFP | 18.06.2013 à 13h33 • Mis à jour le 18.06.2013 à 20h46

Le pouvoir malien et les rebelles touareg qui occupent Kidal, dans le nord-est duMali, ont signé mardi 18 juin à Ouagadougou un accord en vue de la présidentielle du 28 juillet. 
L'accord a été signé, pour Bamako, par le ministre de l'administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, et par Bilal Ag Acherif et Algabass Ag Intalla au nom des deux mouvements touareg, en présence du président burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.
[b]"UNE AVANCÉE MAJEURE"

Pour le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, l'accord constitue "une avancée majeure", et il appelle à sa mise en œuvre "intégrale".
Dans un communiqué du ministère, il salue "le respect de l'intégrité territoriale du Mali et la reconnaissance d'une approche spécifique concernant les problèmes du nord du pays" en vue de l'élection présidentielle de juillet.
En guise de conclusion, M. Fabius assure que "désormais, la sécurité est assurée pour l'essentiel, les financements du développement économique sont mobilisés et la démocratie va s'exprimer lors des élections."
ENCORE QUELQUES "DÉTAILS TECHNIQUES"

L'ONU a également rapidement salué cette annonce. "Il s'agit d'un premier pas, il est maintenant important que les signataires se tournent vers l'avenir et continuent leurs efforts, main dans la main, en vue d'une mise en oeuvre concrète de cet accord qui doit commencer immédiatement de manière coordonnée et paisible", a réagi Bert Koenders, le représentant du secrétaire général de l'ONU au Mali.

Selon lui, "en pratique, les parties doivent encore discuter des derniers détails techniques en ce qui concerne les problèmes de sécurité, le retour de l'administration, des services essentiels aux populations dans la région de Kidal, et la préparation (de la) prochaine élection présidentielle" dont le premier tour est prévu pour le 28 juillet.


Le pouvoir malien et les rebelles touareg qui occupent Kidal, dans le nord-est duMali, ont signé mardi 18 juin à Ouagadougou un accord en vue de la présidentielle du 28 juillet. 
L'accord a été signé, pour Bamako, par le ministre de l'administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, et par Bilal Ag Acherif et Algabass Ag Intalla au nom des deux mouvements touareg, en présence du président burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.
"UNE AVANCÉE MAJEURE"

Pour le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, l'accord constitue "une avancée majeure", et il appelle à sa mise en œuvre "intégrale".
Dans un communiqué du ministère, il salue "le respect de l'intégrité territoriale du Mali et la reconnaissance d'une approche spécifique concernant les problèmes du nord du pays" en vue de l'élection présidentielle de juillet.
En guise de conclusion, M. Fabius assure que "désormais, la sécurité est assurée pour l'essentiel, les financements du développement économique sont mobilisés et la démocratie va s'exprimer lors des élections."
ENCORE QUELQUES "DÉTAILS TECHNIQUES"

L'ONU a également rapidement salué cette annonce. "Il s'agit d'un premier pas, il est maintenant important que les signataires se tournent vers l'avenir et continuent leurs efforts, main dans la main, en vue d'une mise en oeuvre concrète de cet accord qui doit commencer immédiatement de manière coordonnée et paisible", a réagi Bert Koenders, le représentant du secrétaire général de l'ONU au Mali.

Selon lui, "en pratique, les parties doivent encore discuter des derniers détails techniques en ce qui concerne les problèmes de sécurité, le retour de l'administration, des services essentiels aux populations dans la région de Kidal, et la préparation (de la) prochaine élection présidentielle" dont le premier tour est prévu pour le 28 juillet.


Le pouvoir malien et les rebelles touareg qui occupent Kidal, dans le nord-est duMali, ont signé mardi 18 juin à Ouagadougou un accord en vue de la présidentielle du 28 juillet. 
L'accord a été signé, pour Bamako, par le ministre de l'administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, et par Bilal Ag Acherif et Algabass Ag Intalla au nom des deux mouvements touareg, en présence du président burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.
"UNE AVANCÉE MAJEURE"

Pour le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, l'accord constitue "une avancée majeure", et il appelle à sa mise en œuvre "intégrale".
Dans un communiqué du ministère, il salue "le respect de l'intégrité territoriale du Mali et la reconnaissance d'une approche spécifique concernant les problèmes du nord du pays" en vue de l'élection présidentielle de juillet.
En guise de conclusion, M. Fabius assure que "désormais, la sécurité est assurée pour l'essentiel, les financements du développement économique sont mobilisés et la démocratie va s'exprimer lors des élections."
ENCORE QUELQUES "DÉTAILS TECHNIQUES"

L'ONU a également rapidement salué cette annonce. "Il s'agit d'un premier pas, il est maintenant important que les signataires se tournent vers l'avenir et continuent leurs efforts, main dans la main, en vue d'une mise en oeuvre concrète de cet accord qui doit commencer immédiatement de manière coordonnée et paisible", a réagi Bert Koenders, le représentant du secrétaire général de l'ONU au Mali.

Selon lui, "en pratique, les parties doivent encore discuter des derniers détails techniques en ce qui concerne les problèmes de sécurité, le retour de l'administration, des services essentiels aux populations dans la région de Kidal, et la préparation (de la) prochaine élection présidentielle" dont le premier tour est prévu pour le 28 juillet.


Le pouvoir malien et les rebelles touareg qui occupent Kidal, dans le nord-est duMali, ont signé mardi 18 juin à Ouagadougou un accord en vue de la présidentielle du 28 juillet. 
L'accord a été signé, pour Bamako, par le ministre de l'administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, et par Bilal Ag Acherif et Algabass Ag Intalla au nom des deux mouvements touareg, en présence du président burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne.
"UNE AVANCÉE MAJEURE"

Pour le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, l'accord constitue "une avancée majeure", et il appelle à sa mise en œuvre "intégrale".
Dans un communiqué du ministère, il salue "le respect de l'intégrité territoriale du Mali et la reconnaissance d'une approche spécifique concernant les problèmes du nord du pays" en vue de l'élection présidentielle de juillet.
En guise de conclusion, M. Fabius assure que "désormais, la sécurité est assurée pour l'essentiel, les financements du développement économique sont mobilisés et la démocratie va s'exprimer lors des élections."
ENCORE QUELQUES "DÉTAILS TECHNIQUES"

L'ONU a également rapidement salué cette annonce. "Il s'agit d'un premier pas, il est maintenant important que les signataires se tournent vers l'avenir et continuent leurs efforts, main dans la main, en vue d'une mise en oeuvre concrète de cet accord qui doit commencer immédiatement de manière coordonnée et paisible", a réagi Bert Koenders, le représentant du secrétaire général de l'ONU au Mali.

Selon lui, "en pratique, les parties doivent encore discuter des derniers détails techniques en ce qui concerne les problèmes de sécurité, le retour de l'administration, des services essentiels aux populations dans la région de Kidal, et la préparation (de la) prochaine élection présidentielle" dont le premier tour est prévu pour le 28 juillet.
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/06/18/mali-un-accord-avec-les-rebelles-en-vue_3432162_3212.html[/b]
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Jeu 20 Juin - 22:14

Serval d'opération, l'intervention française au Mali














_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Lun 24 Juin - 18:06

Le Mujao menace d'exécuter les diplomates algériens
Le mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a menacé ce dimanche d’exécuter les otages algériens, qu’il détient depuis avril 2012, si Alger ne répondait pas favorablement à sa demande de libération de trois combattants islamistes détenus en Algérie.onia Lyes
dimanche, 23 juin 2013 20:31 | Commentaires :http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/956-le-mujao-menace-d-executer-les-diplomates-algeriens
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Lun 8 Juil - 20:35

La saison des pluies vient de commencer.












_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Sam 13 Juil - 22:33

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Sam 13 Juil - 22:33

  

img

img

img


Dernière édition par anp9 le Lun 2 Sep - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Dim 14 Juil - 22:38

Le corps de l'otage Philippe Verdon probablement découvert au Mali



Citation :
Un corps découvert récemment dans le Nord du Mali serait selon "une très forte probabilité" celui de l'otage français Philippe Verdon, enlevé par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en novembre 2011, a annoncé dimanche soir le ministre français des Affaires étrangères.
"Il existe une très forte probabilité pour qu'un corps retrouvé récemment dans le nord du Mali soit malheureusement celui de notre compatriote Philippe Verdon", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Philippe Lalliot.
"Des vérifications complémentaires sont en cours", a-t-il ajouté, précisant que le ministère était en contact avec la famille de l'otage.
Auparavant, le président François Hollande dans son entretien télévisé du 14 juillet avait déclaré avoir "des informations des plus mauvaises sur Philippe Verdon". "Hélas, tout indique qu'il serait mort il y a déjà plusieurs semaines", avait-il dit sans évoquer toutefois le corps retrouvé au Mali.
Les radios RTL et RFI avaient annoncé la découverte du corps début juillet dans le nord du Mali, confirmée par des sources proches de l'enquête et gouvernementale française.
Une source proche de l'enquête a précisé qu'un prélèvement avait été effectué sur la dépouille afin de vérifier qu'il s'agissait bien du Français, dont le décès avait été annoncé en mars par l'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) mais jamais formellement confirmé par les autorités françaises qui ne cachaient toutefois pas leur pessimisme. Cette source n'a pas précisé si le résultat des analyses génétiques était connu.
Le 7 juillet, la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a été informée de la découverte d'une dépouille susceptible d'être celle de Philippe Verdon. Un prélèvement génétique a été envoyé le lendemain en France.
Le corps devait être rapatrié s'il se confirmait qu'il s'agissait bien de M. Verdon, selon la source proche de l'enquête.
M. Verdon et un autre Français, Serge Lazarevic, ont été enlevés dans la nuit du 24 novembre 2011, dans leur hôtel à Hombori (nord-est du Mali). Ils étaient en voyage d'affaires pour un projet de cimenterie, selon leurs proches, qui ont démenti tout lien avec des mercenaires ou des services secrets. Serge Lazarevic reste détenu par Aqmi.
Le 19 mars, Aqmi avait annoncé que Philippe Verdon avait été exécuté, mais Paris n'avait jamais confirmé.
Âgé de 53 ans, Philippe Verdon souffrait en partant pour le Mali d'un ulcère et de tachycardie. "Pour nous, il est possible que Philippe soit mort à cause de ses pathologies et qu'Aqmi s'en serve pour une mise en scène", avait déclaré en mars Pascal Lupart, qui dirige le comité de soutien de M. Verdon.
Dans une vidéo diffusée l'été dernier par le site mauritanien Sahara Médias, Philippe Verdon parlait de ses "conditions de vie difficiles" .
Quatre autres Français, Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, ont été enlevés le 16 septembre 2010 au Niger par Aqmi.
A ces otages s'ajoutent deux autres Français: Gilberto Rodriguez Leal, enlevé le 20 novembre 2012 au Mali, et Francis Collomp, enlevé le 19 décembre 2012 au Nigeria.
L'État français "fait tout" pour ramener les otages retenus au Sahel, a assuré dimanche le président François Hollande lors de son entretien télévisé.
"Les otages du Mali, nous faisons tout pour les ramener", a dit le président en évoquant le chiffre de "six", "sept" otages, rappelant "la position de principe" de l'État français sur les otages quels qu'ils soient: "tout faire pour les libérer mais ne pas parler pour compliquer une situation qui l'est déjà suffisamment".
M. Hollande a également évoqué dans cet entretien deux journalistes français disparus en juin en Syrie, et assuré que la France faisait tout pour les localiser et "connaître exactement les intentions de leurs ravisseurs"
AFP

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Ven 19 Juil - 16:12

Citation :
Mali : mission de contrôle de zone du bataillon togolais appuyé par le DLA inséré 

Mise à jour : 19/07/2013 12:06 

Le 16 juillet 2013, une dizaine de militaires du détachement de liaison et d’appui (DLA) insérée auprès du bataillon togolais de la MINUSMA a appuyé ce bataillon dans une mission de contrôle de zone et procédé à la mise en place d’un check point itinérant dans la ville de Boni située à plus de 70 km du camp militaire de Douentza, au Mali.



Le 16 juillet 2013, une dizaine de militaires du détachement de liaison et d’appui (DLA) insérée auprès du bataillon togolais de la MINUSMA a appuyé ce bataillon dans une mission de contrôle de zone et procédé à la mise en place d’un check point itinérant dans la ville de Boni située à plus de 70 km du camp militaire de Douentza, au Mali. 



Cette mission avait pour objectif d’affirmer la présence du bataillon togolais dans sa zone de responsabilité, périmètre regroupant les villes de Koro, Gossi et Douentza, et de développer les liens étroits qu’il tisse avec la population de cette région.

A cette occasion, le bataillon togolais comprenait une section d’infanterie, deux véhicules de type Pick up et un camion (d’allègement) transportant les pièces nécessaires à l’installation d’un dispositif de check point. Ils étaient accompagnés d’un gendarme malien ainsi qu’un militaire malien en charge de la traduction des échanges entre togolais et civils maliens.

Avant d’installer le check point sur l’axe principal de Boni, les militaires togolais ont rapidement pris possession des lieux et sécurisé les abords du village. 
Ils ont ensuite installé des éléments de signalisation afin de matérialiser la présence du point de contrôle. Des binômes se sont ensuite déployés sur le check point assurant respectivement le filtrage, la fouille et le contrôle des véhicules et autres éléments motorisés.



Le 16 juillet 2013, une dizaine de militaires du détachement de liaison et d’appui (DLA) insérée auprès du bataillon togolais de la MINUSMA a appuyé ce bataillon dans une mission de contrôle de zone et procédé à la mise en place d’un check point itinérant dans la ville de Boni située à plus de 70 km du camp militaire de Douentza, au Mali. 

Le rôle du DLA français auprès du bataillon togolais est d’être aux côtés du le bataillon dans ses actions et d’assurer la liaison avec la force Serval. Les DLA mis en place auprès des bataillons de la MINUSMA permettent une coordination tactique des forces engagées dans une même zone. Ils permettent également de mettre en place des appuis au profit des forces africaines dans différents domaines : commandement, renseignement, logistique, appui feu et appuis spécialisés.

Sept DLA sont actuellement déployés sur le théâtre malien, soit plus d’une centaine de militaires français. Cinq d’entre eux sont aux côtés des bataillons de la M INUSMA.Ils opèrent auprès des Burkinabés à Tombouctou, des Nigériens à Menaka, des Tchadiens à Tessalit, des Sénégalais à Kidal et des Togolais à Douentza. Un détachement est quant à lui inséré à l’état-major de la MINUSMA à Bamako et un autre auprès du bataillon logistique (BATLOG) de la MINUSMA.

Le bataillon togolais est composé de près de 1000 militaires. Environ 850 soldats sont actuellement déployés à Douentza depuis la fin du mois avril 2013. Depuis leur déploiement, les militaires du bataillon ont effectué plus de 500 patrouilles dans et en dehors de la ville.
Environ 3200 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leurs missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents relevant désormais de la MINUSMA.



Le 16 juillet 2013, une dizaine de militaires du détachement de liaison et d’appui (DLA) insérée auprès du bataillon togolais de la MINUSMA a appuyé ce bataillon dans une mission de contrôle de zone et procédé à la mise en place d’un check point itinérant dans la ville de Boni située à plus de 70 km du camp militaire de Douentza, au Mali.



[b style="color: rgb(68, 68, 68); font-size: 11px; line-height: 13px;"]Sources : EMA 
Droits : Ministère de la défense
[/b] 

http://www.defense.gouv.fr/operations/mali/actualite/mali-mission-de-controle-de-zone-du-bataillon-togolais-appuye-par-le-dla-insere
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Sam 20 Juil - 13:24

Citation :
Accrochages à Kidal, dans le nord du Mali
Reuters – il y a 22 heures

BAMAKO (Reuters) - A neuf jours de l'élection présidentielle, les troupes maliennes se sont déployées vendredi dans le centre de Kidal à la suite de violences qui ont fait au moins un mort entre des Touareg et des habitants noirs de la ville du nord du Mali.
Selon des habitants, de jeunes Touareg sont descendus jeudi soir dans la ville, tirant des coups de feu et incendiant des véhicules, ont déclaré des habitants.
Le calme a été brièvement rétabli après des interpellations effectuées par les casques bleus de la Minusma mais des violences ont à nouveau éclaté vendredi.
"Ce matin, ils ont recommencé, en attaquant une personne à la peau noire. Ils sont entrés sur le marché et l'ont pillé", a déclaré un habitant touareg, souhaitant garder l'anonymat. "Ils veulent qu'ils partent de Kidal."
Un responsable du ministère de la Défense à Bamako, demandant lui aussi à rester anonyme, a déclaré que quatre habitants noirs de la ville avaient été tués.
Quelque 200 soldats maliens sont arrivés ce mois-ci à Kidal dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu entre l'armée et les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) qui contrôlaient la ville.
Leur arrivée a déclenché la colère de militants séparatistes touareg qui se sont heurtés à des habitants réclamant le rétablissement de l'autorité de l'Etat malien.
Les troupes étaient jusqu'ici restées cantonnées dans leur base à l'écart de la ville pour éviter toute confrontation avec le MNLA. "Nous avons ordonné à nos soldats, en dépit de leur nombre limité, de quitter leur camp afin de protéger la population et les biens", a déclaré le commandant local de l'armée, le colonel Didier Dako.
L'élection présidentielle du 28 juillet est censée parachever le retour de la démocratie au Mali après le coup d'Etat de mars 2012 qui a débouché sur l'occupation pendant dix mois du Nord par les rebelles islamistes et touareg, jusqu'à l'intervention de l'armée française en janvier.
Mais les problèmes logistiques et les risques de violence à Kidal et dans d'autres villes du Nord pourraient perturber les opérations de vote.
Tiemoko Diallo et Adama Diarra, Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Gilles Trequesser


_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Dim 21 Juil - 3:56

Le Mali "pas complètement stabilisé", pour le chef de l'opération militaire française



 http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/07/21/le-mali-pas-completement-stabilise-pour-le-chef-de-l-operation-militaire-francaise_3450642_3212.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mer 31 Juil - 11:32

     

Mort accidentelle au Mali du brigadier-chef Marc Martin-Vallet


Citation :
Jean-Yves Le Drian a appris avec tristesse la mort accidentelle du brigadier-chef Marc Martin-Vallet, 28 ans, sur une piste à une vingtaine de kilomètres de Douentza au centre du Mali. Ce militaire, appartenant au 515e régiment du train, camp de la Braconne (Charente), était déployé au Mali dans le cadre de l’opération Serval depuis maintenant deux mois. Engagé depuis près de sept ans dans la Défense, il avait fait la démonstration de son courage et de ses qualités à plusieurs reprises en opération.
L’un de ses camarades a été blessé dans l’accident. Son pronostic vital n’est pas engagé.
Hier en fin d’après-midi, le véhicule de transport logistique qui transportait nos deux militaires a versé dans un fossé. Il était intégré dans un convoi logistique en provenance de Gao et en direction de Bamako lorsque l’accident a eu lieu. Le convoi était constitué d’une quarantaine de véhicules, dont une majorité de véhicules de transport et de véhicules logistiques, sécurisés par des véhicules d’escorte.
Le ministre de la Défense adresse ses condoléances à la famille endeuillée du jeune militaire qui a contribué au succès de nos forces au Mali et à la restauration de sa souveraineté sur tout le territoire. Il adresse également ses vœux de prompt rétablissement au militaire blessé.
     Contacts presse :

http://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/ministre/mort-accidentelle-au-mali-du-brigadier-chef-marc-martin-vallet


Dernière édition par anp9 le Mer 4 Sep - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mar 13 Aoû - 17:46


Mali : Ibrahim B. Keïta élu président



Seuls 2/3 des bulletins ont été dépouillés, mais les estimations donnent une très large avance à Ibrahim Boubacar Keïta. Son adversaire l'a félicité.




Citation :
L'ancien Premier ministre Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, est devenu le nouveau président du Mali, son adversaire Soumaïla Cissé ayant reconnu lundi soir sa défaite au second tour de la présidentielle de dimanche. "Je suis allé le voir (Ibrahim Boubacar Keïta) pour le féliciter et lui souhaiter bonne chance pour le Mali", a déclaré Soumaïla Cissé. 63 ans, ancien ministre des Finances, il a fait cette annonce avant même la publication des résultats du second tour, mais des estimations portant sur deux tiers des bulletins dépouillés donnaient une très large avance à Ibrahim Boubacar Keïta, dit IBK, ancien Premier ministre de 68 ans.

À l'issue du premier tour du 28 juillet, Ibrahim Boubacar Keïta avait obtenu 39,79 % des voix, contre 19,70 % à son adversaire, et partait largement favori au second tour. Il avait obtenu le ralliement de 22 des 25 candidats éliminés, dont la majorité avait obtenu moins de 1 % des suffrages. IBK, cacique de la vie politique malienne, aura la très lourde tâche de redresser et de réconcilier un pays traumatisé et affaibli par dix-huit mois d'une profonde crise politique et militaire, qui avait débuté en janvier 2012 par une offensive de rebelles touareg dans le Nord.
Deux tiers des bulletins dépouillés
Un coup d'État militaire le 22 mars 2012 avait précipité la chute du nord du Mali aux mains de groupes djihadistes et criminels, qui ont laminé la rébellion touareg et l'armée malienne, commis d'innombrables exactions, avant d'être en grande partie chassés par l'intervention militaire franco-africaine toujours en cours. "Après près des deux tiers des bulletins dépouillés, IBK arrive très largement en tête", avait affirmé lundi une source proche de la Commission nationale de dépouillement, qui centralise les votes de l'ensemble du territoire malien au ministère de l'Administration territoriale (Intérieur) à Bamako.
Des estimations non officielles, établies de sources sécuritaires maliennes, avaient donné auparavant Ibrahim Boubacar Keïta largement en tête face à son rival du second tour. Mais Gouagnon Coulibaly, directeur de campagne de Soumaïla Cissé, avait dénoncé des "fraudes massives" et accusé l'administration du régime de transition d'être "partisane". Malgré son retard du premier tour, Soumaïla Cissé partait du principe que ce second tour était "une nouvelle élection" et comptait, pour rattraper son retard, sur une partie des quelque 400 000 bulletins déclarés nuls au premier tour et sur une mobilisation plus forte encore que celle du 28 juillet. Le taux de participation avait été ce jour-là de 48,98 %, un chiffre exceptionnel pour ce type de scrutin au Mali. Selon des observateurs maliens indépendants, le taux de participation du second tour a été en baisse par rapport au premier tour, "à environ 45 %".
"Rien de douteux"
En dehors de fortes pluies qui avaient perturbé le vote dans le Sud, notamment à Bamako, de nombreux électeurs semblent avoir considéré que les jeux étant déjà faits en faveur d'IBK, il n'était pas nécessaire d'aller voter, selon des observateurs. En dépit de la menace d'attentats de groupes islamistes armés liés à al-Qaida, qui avaient occupé le nord du Mali pendant neuf mois en 2012, le vote s'est déroulé sans incidents majeurs dans cette région. Selon Louis Michel, chef de la mission d'observation de l'Union européenne qui a lui-même surveillé le scrutin dans plusieurs bureaux de vote de Bamako, "il n'y a absolument rien de douteux ou de suspect à signaler, ça s'est déroulé dans de bonnes conditions, dans un climat serein, calme".
"Celui qui sera élu sera élu avec la légitimité démocratique, c'est ma conviction", a-t-il ajouté. Dans son rapport préliminaire publié lundi, la mission de l'UE évalue "positivement (...) les opérations de vote à hauteur de 99 %" des bureaux observés. Elle estime que la présidentielle malienne est conforme aux "normes internationales pour l'organisation d'élections démocratiques". Le conflit a plongé en 18 mois le Mali dans la récession, accentué la pauvreté, ravivé les tensions entre communautés touareg, arabes et noires, et provoqué un exode massif de population, environ 500 000 déplacés internes et réfugiés.
Ce sont les soldats français et ceux de la mission de stabilisation de l'ONU au Mali (Minusma) qui, en appui de l'armée malienne se remettant lentement de sa lourde défaite en 2012, ont assuré avec succès la sécurité des deux tours de la présidentielle. Les États-Unis ont assuré qu'ils étaient prêts à reprendre leur aide au Mali, suspendue en 2012 après le coup d'État militaire, compte tenu du retour de la démocratie à la faveur de l'élection présidentielle.


http://www.lepoint.fr/monde/presidentielle-au-mali-cisse-reconnait-sa-defaite-13-08-2013-1713580_24.php

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mer 4 Sep - 15:44


Mali: Keïta, investi, met le cap sur "la réconciliation nationale"
http://fr.news.yahoo.com/mali-nouveau-pr%C3%A9sident-ibrahim-boubacar-ke%C3%AFta-pr%C3%AAt%C3%A9-serment-114937019.html

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Lun 30 Sep - 19:31


Mali: Aqmi revendique l'attaque suicide de Tombouctou
Citation :
MONDE - 16 personnes auraient été tuées, selon un site mauritanien...
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque suicide de samedi à Tombouctou, dans le nord du Mali, affirmant y avoir tué 16 soldats, a rapporté lundi le site d'information privé mauritanien Alakhbar.
Selon Alakhbar, qui cite un porte-parole non identifié d'Aqmi au Sahara, deux kamikazes à bord «d'un véhicule transportant plus d'une tonne d'explosifs» ont réussi à atteindre le camp de l'armée malienne à Tombouctou samedi et «cette explosion a fait 16 morts parmi les militaires maliens et plusieurs blessés». 

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
DR LECTER
Admin
Admin
avatar

Messages : 792
Date d'inscription : 15/05/2011
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille Militaire Terre Ordre Armée Médaille de l'Air Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille sans Chevron Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Jeu 3 Oct - 17:20

Hmmmmm,  operation cerval est un succes disais t'on...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Jeu 3 Oct - 21:28

DR LECTER a écrit:
Hmmmmm,  operation cerval est un succes disais t'on...
oprtation B.... oui:D ils auraient du l'appeler comme ca
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Lun 7 Oct - 17:19


20 contrebandiers interceptés à la frontière algéro-malienne cheers 





Citation :
Un détachement de l’Armée Nationale Populaire (ANP) relevant de la 6ème Région militaire a, à l’aube du samedi vers 6 heures, intercepté un convoi  composée de 11 véhicules 4×4, chargés de produits destinés à la contrebande.
Cette interception a eu lieu au niveau de la zone frontalière entre Timiaouine/Bordj Badji Mokhtar et la ville malienne de In Khalil lors d’une embuscade, a annoncé dimanche le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
Selon les précisions fournies par la même source, l’opération s’est soldée par l’arrestation de 20 personnes dont cinq 5 de nationalités étrangères en plus de la saisie de 200 litres d’huile moteur et 48 quintaux de denrées alimentaires (semoule, sucre, huile et autres).

http://www.algerie1.com/actualite/20-contrebandiers-interceptes-a-la-frontiere-algero-malienne/

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Jeu 24 Oct - 21:08


Mali : nouvelle offensive contre les djihadistes





Citation :
- L'armée française, les forces de l'ONU et les troupes maliennes ont déclenché leur première opération conjointe d'envergure.
Les forces de l'ONU, les troupes maliennes et l'armée française ont lancé jeudi une opération pour endiguer les actions des djihadistes dans le nord du Mali. Baptisée «Hydre», la manœuvre de «grande ampleur», selon le ministère français de la Défense, met pour la première fois en coordination les Casques bleus, l'armée malienne et les hommes de «Serval». Les effectifs engagés dans cette offensive, tout comme ses objectifs, demeurent flous. «Plusieurs centaines» de Français sont présents sur le terrain pour «faire pression sur les mouvements terroristes», explique-t-on à l'état-major.
«C'est une opération comme il s'en fait régulièrement. Depuis la fin des grandes offensives militaires, nous continuons à patrouiller, à visiter et à découvrir des caches d'armes. Elles sont de moins en moins nombreuses, souvent vides, mais il ne faut pas relâcher l'effort», assure un officier. A l'état-major, on assure qu'«Hydre» n'est pas une réponse au regain d'activité des islamistes au Mali constaté depuis plusieurs semaines.
Attentat suicide
Il n'empêche, la concomitance entre cette opération et les récentes attaques est là. D'autant que la dernière en date a fait montre d'une certaine organisation. Mercredi, vers 10 heures, une voiture est parvenue à s'infiltrer près d'un barrage de l'armée tchadienne à Tessalit, dans l'extrême nord du Mali. Puis, trois kamikazes seraient sortis. Deux auraient été abattus, le dernier parvenant à se faire exploser, tuant deux soldats. Outre les deux morts, l'attentat aurait fait sept blessés dont un enfant. Un petit groupe djihadiste lié à al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque. Aqmi avait déjà signé, le 28 septembre un attentat suicide contre une caserne près de l'aéroport de Tombouctou. Le 7 octobre, c'est le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), (...) Lire la suite sur Figaro.fr


http://fr.news.yahoo.com/mali-nouvelle-offensive-contre-djihadistes-174800658.html

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mer 6 Nov - 19:34


AQMI revendique l'assassinat des deux journalistes de RFI au Mali
http://fr.news.yahoo.com/aqmi-revendique-lassassinat-deux-journalistes-rfi-au-mali-171850874.html

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
berhoum
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5666
Date d'inscription : 11/06/2012
Localisation : Toile du Net
Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille de l'Air Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Dim 18 Mai - 18:13

Mali : 36 morts dans des affrontements à Kidal, environ 30 otages

Citation :
Les affrontements qui ont opposé samedi soldats maliens et hommes armés à Kidal (extrême nord-est) ont fait 36 morts, dont huit militaires, a annoncé dimanche le gouvernement, accusant la rébellion touareg du MNLA et « des groupes terroristes » de retenir aussi une trentaine d’otages.

Samedi, les soldats maliens ont affronté à Kidal « le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) appuyé par des éléments des groupes terroristes », a affirmé le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, dans un communiqué.

« Au cours des affrontements, les forces armées maliennes ont enregistré huit morts et 25 blessés, tandis que 28 morts et 62 blessés ont été dénombrés du côté des agresseurs », a-t-il indiqué.

« Nos forces ont repris le contrôle de tous les bâtiments administratifs à l’exception, pour le moment, du gouvernorat, où le MNLA et les terroristes détiennent une trentaine de fonctionnaires en otages », a-t-il dit.

Samedi, une source militaire avait fait état d’un soldat ayant succombé à ses blessures, tandis que le MNLA avait affirmé avoir tué quatre militaires et déplorer un blessé dans ses rangs.

Dimanche matin, un responsable au gouvernorat de Kidal avait déclaré à l’AFP: « Une trentaine d’agents sont portés disparus depuis hier (samedi). Nous ne connaissons pas leur sort ». Il avait indiqué que les « agents » portés disparus comprennent des civils et des militaires.

Ces affrontements se sont produits alors que les forces maliennes agissaient dans le cadre « de leurs missions de sécurisation du séjour du Premier ministre (Moussa Mara) et de sa délégation à Kidal », a souligné le ministre de la Défense.

« Toutes les mesures conséquentes seront prises pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens à Kidal, consolider la souveraineté de l’Etat et protéger le processus de dialogue politique », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Moussa Mara s’est rendu samedi à Kidal dans le cadre d’une tournée dans le nord du Mali, sa première depuis sa prise de fonction début avril. Il s’était rendu vendredi à Tombouctou, et se trouvait dimanche à Gao.

Le calme est revenu à Kidal dans la nuit de samedi à dimanche, selon un responsable local de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

Vendredi, plusieurs centaines de jeunes et de femmes avaient manifesté à l’aéroport contre cette visite.

Les régions de Kidal, Gao et Tombouctou ont été occupées pendant près de dix mois entre 2012 et 2013 par des groupes armés incluant des islamistes liés à Al-Qaïda.

Les islamistes ont été chassés des grandes villes par l’opération militaire internationale déclenchée en janvier 2013 à l’initiative de la France.

Ils ont été affaiblis mais demeurent présents dans le Nord, y commettant régulièrement des attaques meurtrières. Et l’Etat malien n’a jamais repris véritablement le contrôle de Kidal et de sa région.(Afp)

http://www.algerie1.com/flash-dactu/mali-36-morts-dans-des-affrontements-a-kidal-environ-30-otages/

_________________
Ne réveillez-pas la bête qui  sommeille en moi...!! Respect et convivialité ( lire la charte du FORUM ) le bouton  Rouge n'est pas là pour faire joli...
       si l'humanité ne met pas fin à la guerre !! la guerre mettra fin à l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Lun 26 Mai - 17:51


Mali : une cinquantaine de soldats tués lors des récents combats à Kidal

Citation :
Des affrontements ont opposé les militaires maliens et des groupes armés, comprenant la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Ils ont tourné en défaveur de l'armée.

Les forces maliennes ont enregistré dans leurs rangs «une cinquantaine de morts» lors des récents combats à Kidal (extrême nord-est) contre les groupes armés, qui contrôlent la ville depuis le 21 mai, a indiqué dimanche soir le ministre malien de la Défense.«Du point de vue du bilan, nous avons une cinquantaine de morts, malheureusement, et une quarantaine de blessés - 48 blessés. De l’autre côté, on ne connaît pas leur bilan, on sait qu’eux aussi ont eu des pertes», a déclaré le ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, sur la télévision publique malienne ORTM captée à Dakar.
Des affrontements ont opposé les 17 et 21 mai à Kidal (plus de 1 500 km de Bamako) les militaires maliens et des groupes armés comprenant la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Les combats ont tourné en défaveur de l’armée, qui s’est retirée de la ville, contrôlée depuis le 21 mai par les rebelles. Selon l’ONU et des sources dans le Nord, les groupes armés ont aussi investi le 21 mai la ville de Ménaka, dans la région de Gao (nord-est), qu’ils ont prise sans combats, ce que réfute depuis plusieurs jours le gouvernement malien.
Dimanche soir, le ministre Maïga a répété que l’armée n’était absente que de Kidal, mais a fait état d’une «cohabitation» entre soldats et rebelles à Ménaka (660 km de Kidal). «A part Kidal, nous sommes sur l’ensemble de nos positions dans la région de Kidal, à savoir Tessalit, Aguelhoc, et puis dans la région de Gao : à Ménaka, Ansongo, Almoustarat. Concernant Anéfis dont nos troupes s’étaient retirées pour se réorganiser, nous sommes en phase de redéploiement», a-t-il affirmé.«Nous avons redéployé et renforcé notre position vers Ansongo, avec la possibilité de soutenir davantage Ménaka, où nous cohabitons - un peu comme c’était le cas à (...) Lire la suite sur Liberation.fr

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mer 29 Oct - 21:22

Un soldat Français aurait été tué lors de violents combats avec des terroristes,quelqu'un à plus d'infos ?
Revenir en haut Aller en bas
yak
Admin
Admin
avatar

Messages : 13547
Date d'inscription : 24/04/2011
Localisation : SUR TERRE
Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mer 29 Oct - 21:30

F-16I a écrit:
Un soldat Français aurait été tué lors de violents combats avec des terroristes,quelqu'un à plus d'infos ?

Citation :
PARIS (Reuters) - Un soldat français a trouvé la mort lors d'un violent accrochage mercredi dans le nord du Mali entre la force française Barkhane et un groupe armé, a annoncé l'Elysée.
La mort de ce soldat, un sergent-chef du Commando Parachutiste de l’Air N°10, porte à dix les pertes françaises au Mali depuis le début de l'opération Serval, en janvier 2013.
Il est aussi le premier soldat français mort au combat depuis le lancement de l’opération Barkhane, le 1er août dernier. Conduite avec des partenaires burkinabés, nigériens, maliens, mauritaniens et tchadiens, cette opération vise à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.
Un autre militaire a été blessé mais sa vie n'est pas en danger, précise le ministère de la Défense dans un communiqué.
Les combats étaient toujours en cours en début de soirée et "une vingtaine de terroristes a été neutralisée", ajoute-t-il.
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait auparavant précisé qu'un violent accrochage avait opposé dans le massif de Tigharghar la force Barkhane à un imposant groupe armé terroriste de type AQMI (Al Qaïda au Maghreb islamique)",
"Les combats viennent à peine de s'achever", a-t-il ajouté lors de la présentation des crédits de son ministère pour 2015 aux députés de l'Assemblée nationale.
Une grande partie des groupes armés qui avaient occupé le nord du Mali pendant plusieurs mois en 2012 en ont été chassés après l'intervention militaire française Serval en janvier 2013.
Mais le revers subi en mai dernier par l'armée malienne à Kidal conjugué à la reprise des négociations de paix à Alger ont provoqué une intensification des attaques de certains insurgés toujours actifs dans le nord Mali.
(Emile Picy, avec Marine Pennetier, édité par Gérard Bon)

_________________
https://www.youtube.com/v/uc0IoT-5VYc

Algérie un peuple une nation  
Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Revenir en haut Aller en bas
http://anpdz.forumalgerie.net
abdelkader el khaldi
Admin
Admin
avatar

Messages : 1023
Date d'inscription : 12/05/2012
Localisation : planete terre
Médaille de Citation Militaire : Médaille de Citation Militaire Médaille de Citation à l'Ordre de l'Armée Médaille de Citation à l'Ordre de Défense Médaille de la Participation à la Révolution Médaille de la Révolution Médaille de la Résistance Médaille Militaire Terre Médaille Militaire Terre avec Citation Médaille Militaire Terre Ordre Armée Médaille de l'Air Médaille Militaire de l'Air Médaille du Mérite Militaire de l'Air Médaille Militaire de la Marine Médaille Militaire de la Marine une citation Médaille Militaire de la Marine citation Flotte Médaille Militaire Médaille du Mérite Militaire citation argent Médaille du Mérite Militaire une citation Vermeil Médaille du Mérite Militaire deux citations Médaille du Mérite Militaire citation ordre ANP Médaille du Mérite National Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille d’Honneur Médaille du Mérite Militaire Médaille de Blessé sans Citation Médaille de Blessé avec Citation Médaille mission UN cambodge

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Sam 14 Fév - 11:48

Crise malienne

Le dialogue inclusif reprendra cette semaine à Alger


Citation :


Le dialogue intermalien inclusif reprendra cette semaine à Alger, sous la conduite de l’Algérie. Telle a été décision arrêtée mercredi par l’équipe de médiation internationale à l’issue d’une rencontre « cruciale » avec des représentants du gouvernement malien conduits par le Premier ministre, Mobido Keïta. Objectif assigné à ce dialogue enclenché en juillet 2014 — il est à son 5e round à cause des tergiversations de certains groupes armés qui soufflent à la fois le chaud et le froid—aboutir rapidement à la signature d’un accord de paix pouvant sortir définitivement le pays de la crise actuelle et relancer le développement. Une mission difficile mais plus…impossible. Les groupes du nord qui ont exhibé, tantôt l’arme de la séparation, tantôt celle du fédéralisme, auraient fini par accepter que l’unité du Mali est une ligne rouge. Leurs exigences se limitent désormais à des mesures d’accompagnement pour aider le Nord à se développer. Effet des pressions internationales ? C’est possible. Le Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne qui s’est tenu à Bruxelles le 9 février a, au sujet de la situation au Mali, non seulement rappelé que « l’UE reste attachée à la médiation internationale, conduite par l’Algérie » mais a appelé « toutes les parties à y participer et à respecter l’accord de cessez-le-feu du 23 mai 2014 et la déclaration de cessation des hostilités du 24 juillet 2014 ». Le Conseil de Sécurité a appelé, lui aussi, le gouvernement malien et les groupes armés signataires de l’Accord préliminaire de Ouagadougou et ceux qui y ont adhéré à « reprendre sans tarder les négociations intermaliennes entamées à Alger ». La nomination à Bamako d’un chef de gouvernement consensuel et de surcroît ex-Haut représentant du président malien pour le dialogue intermalien et la menace brandie en parallèle de mettre fin à des négociations qui traînent pourraient avoir poussé certains « groupes » armés du Nord à revoir leur copie. Une manière de faire qui ne semble pas avoir échappé à Modibo Keïta. « Les parties prenant part au dialogue en cours à Alger le sont dans le cadre d’un dialogue entre frères et non d’une confrontation entre adversaires », dit-il, promettant de « donner une impulsion » à ce dialogue « si des difficultés surviennent ».

http://www.horizons-dz.com/?Le-dialogue-inclusif-reprendra

la diplomatie algérienne a fait un très grand pas dans la crise malienne la chose qui na pas était appréciée par les voisine de l'ouest

_________________
Le sourire du traître montre qu'il a des dents de lion.




Revenir en haut Aller en bas
habiban
Sous lieutenant
Sous lieutenant


Messages : 845
Age : 56
Date d'inscription : 17/01/2012
Médaille Mérite Géopolitique Médaille sans Chevron Médaille de Blessé sans Citation

MessageSujet: Re: La Crise Malienne   Mer 25 Fév - 14:38

Citation :
Mali  : Un VAB a sauté sur une mine près de Kidal.

http://www.opex360.com/2015/02/25/barkhane-vab-saute-sur-mine-pres-de-kidal-au-mali/

_________________
La vie est un sommeil , l'amour en est le rêve ,
Et vous aurez vécu , si vous avez aimé." Alfred de Musset
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Crise Malienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Crise Malienne
Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.P DZ Défense  :: Actualités & Géopolitique :: Tensions & Conflits Régionaux-
Sauter vers: